Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 avril 2020 3 08 /04 /avril /2020 09:10

SAINT DENYS EVEQUE DE CORINTHE

 

Père de l'Eglise

Saint Denys de Corinthe ou Dionysios

Saint Denys de Corinthe ou Dionysios

Denys vivait au deuxième siècle sous l'empereur Marc-Aurèle. Tout ce que nous savons de lui provient de l'écrivain Eusèbe qui nous a transmis des fragments de ses écrits. Denys y enseignait qu'il fallait l'assistance aux fidèles, l'aide aux églises et le soulagement des pauvres, ainsi que le recommande le bienheureux Soler notre évêque et Clément notre pape à Rome.

Denys s'élevait également contre les hérétiques qu'il accusait d'avoir falsifié les Saintes Ecritures.

Il est honoré le 29 novembre chez les Grecs qui lui donnent le titre de martyr à cause des vicissitudes de son apostolat. Cependant il mourut en paix en 171. Il est honoré par les Latins comme confesseur.

 

L'agora de Corinthe

L'agora de Corinthe

Le corps de saint Denys fut transporté de Grèce à Rome. Le pape Innocent III l'envoya aux bénédictins de Saint Denys en France. Il ne faut pas le confondre avec Saint Denys évêque de Paris au IIIè siècle, ni avec Denys l'Aréopagite évêque d'Athènes qui a fait couler beaucoup d'encre...

 

SAINT EDESE

Martyr à Alexandrie sous le préfet d'Egypte Hiérioclès.

 

SAINT PERPETUE ou PERPET

Evêque de Tours + 490

 

SAINT GAUTIER

Premier abbé de Saint Martin près de Pontoise + 1099

 

BIENHEUREUX ALBERT

Patriarche latin de Jérusalem et législateur de l'Ordre des Carmes. Assassiné en 1214 pendant la procession de l'exaltation de la Sainte Croix.

 

 

Partager cet article

Repost0
7 avril 2020 2 07 /04 /avril /2020 09:10

SAINT APHRAATE

 

Anachorète en Syrie au IVè siècle

7 avril

Il était issu d'une famille de Perse et de parents idolâtres. Instruit dans la religion chrétienne, il se fixa d'abord à Edesse en Mésopotamie où vivaient beaucoup de chrétiens. Il se tenait dans une petite cellule en dehors des murailles.

 

Quelque temps après, il se rendit en Syrie près d'un monastère situé à Antioche. Il recevait beaucoup de visiteurs à qui il donnait des conseils afin de les rendre plus vertueux. Il combattait l'arianisme. Il ne se nourrissait que de pain et de légumes et dormait sur une natte à même le sol.

 

Voici ce qu'Aphraate dit à Anthémius, futur gouverneur d'Orient, qui lui rapporta une robe au retour d'une ambassade en Perse :

 

- C'est une production de votre pays. Pensez-vous qu'il soit raisonnable de quitter mon vieil habit qui m'a rendu tant de services, pour en prendre un nouveau sous prétexte qu'il vient de ma patrie ?

 

- Non, dit Anthémius

 

- Alors, dit le saint, emportez cette robe car j'en ai une qui me sert depuis seize ans et je ne veux pas en avoir deux à la fois.

 

Protégés par l'empereur Valens, les Ariens faisaient des ravages. Aphraate vint au secours des catholiques avec l'aide des prêtres Flavien et Diodore qui gouvernaient l'Eglise d'Antioche en l'absence de leur évêque Mélèce, exilé par l'empereur.

 

Un jour Valens, du haut du balcon de son palais situé sur l'Oronte, regardait les passants quand il remarqua un vieillard pauvrement vêtu et qui marchait rapidement.

 

- Qui est ce vieillard, demanda-t-il ?

 

- C'est Aphraate, le solitaire que le peuple vénère.

 

- Aphaate, lui demanda Valens, où vas-tu si vite ?

 

- Je vais prier pour la postérité de ton règne, répondit le saint.

 

Les catholiques n'avaient plus d'églises et se rassemblaient dans un champ.

 

- Pourquoi as-tu quitté ta cellule ? Lui demanda l'empereur.

 

- Je suis resté dans la solitude, répondit Aphraate, tant que les brebis du Divin Pasteur ont été en paix; mais à présent qu'elles sont exposées aux plus grands dangers, pourquoi resterai-je tranquillement dans ma cellule ?  Si une fille voyait le feu à la maison de son père, que devrait-elle faire ? Devrait-elle attendre assise que les flammes viennent la consumer ? Ne serait-il pas plutôt de son devoir de courir de tous côtés et d'aller chercher de l'eau pour éteindre l'incendie ? Je fais quelque chose de semblable, je cours éteindre le feu que vous avez allumé à la maison de mon père.

 

L'empereur ne répondit pas, mais un de ses eunuques frappa le saint et le menaça de mort. Bientôt Dieu vengea son serviteur. L'eunuque ayant été voir si l'eau du bain de l'empereur était chaude, fut pris d'un étourdissement et tomba dans la cuve. Il y mourut faute de secours.

 

Frappé par cet événement, l'empereur n'osa exiler le saint malgré la pression des Ariens. De même il fut ébloui par les guérisons miraculeuses qu' Aphraate opérait en traçant un signe de croix sur les malades avec de l'huile sainte.

 

A la mort de Valens, la paix fut rendue à l'Eglise. Aphraate retourna dans sa cellule et y mourut.

Saint Aphraate est nommé le 29 janvier dans le synaxaire des Grecs et dans les autres Eglises d'Orient.

 

SAINT HEGESIPPE

Auteur ecclésiastique vers 180

 

SAINT AIBERT RECLUS

Tournai 1060 - diocèse de Cambrai 1140

 

BIENHEUREUX JOSEPH

de l'Ordre de Prémontré + 1236

Partager cet article

Repost0
6 avril 2020 1 06 /04 /avril /2020 09:10

SAINT SIXTE ou XISTE Ier

 

Pape et martyr.

6 avril

Sixte succéda au pape Alexandre vers la fin du règne de Trajan (98-117). Il gouverna l'Eglise pendant dix ans. Une partie de ses reliques est gardée dans l'abbaye Saint Michel de Saint Mihiel de Lorraine. Elles y furent déposées par le cardinal de Retz, auquel le pape Clément X en avait fait présent.

Abbaye de Saint Michel en Lorraine
Abbaye de Saint Michel en Lorraine

Abbaye de Saint Michel en Lorraine

SAINT CELESTIN Ier

Pape, l'an 432

 

LES CENT VINGT MARTYRS

de l'Adiabène en Perse, l'an 344 (ancienne satrapie proche de l'actuelle Erbil en Irak)

 

SAINT VINEBAUD

Abbé de Saint Loup de Troyes. + 623

 

SAINT PRUDENCE

Evêque de Troyes en Champagne + 861

 

SAINT GUILLAUME

Abbé d'Eschil au Danemark. + 1203

Partager cet article

Repost0
5 avril 2020 7 05 /04 /avril /2020 09:12

SAINT VINCENT FERRIER

 

de l'Ordre de Saint Dominique

5 avril

Vincent est né à Valence en Espagne en 1357. Il avait un frère, Boniface qui mourut général des Chartreux.

A douze ans, il commença les cours de philosophie et à quinze ceux de théologie. Il prit l'habit des dominicains en 1374.

Promu professeur de philosophie, il publia le traité des suppositions dialectiques alors qu'il n'avait pas encore vingt-quatre ans.

On l'envoya à Barcelone pour prêcher. C'est durant cette période que survint une famine, mais Vincent prédit l'arrivée de deux vaisseaux chargés de blé. Cet événement augmenta la vénération qu'on avait pour lui. Puis ce fut la Catalogne à Lérida, où il fut nommé docteur en 1384 des mains du cardinal Pierre de Lune, légat du pape Clément VII. Réclamé par son évêque, il retourna à Valence où il continua à prêcher.

Dieu permit qu'il fût tenté par l'intermédiaire d'une femme qui s'introduisit chez lui en prétextant une maladie, mais Vincent s'enfuit. La femme avoua avoir voulu pervertir Vincent.

Il écrivit le Traité de la vie spirituelle pour tous ceux qui voulaient étudier.

Il était depuis six ans à Valence quand le cardinal Pierre de Lune, légat du pape, fut envoyé auprès du roi de France, Charles VI. Il emmena avec lui Vincent. Pendant que le légat s'occupait de ses fonctions, Vincent prêchait. En 1394, le légat se rendit en Avignon pour rncontrer le pape Clément VII qui y résidait. Vincent, lui, retourna à Valence.

A la mort de Clément VII à Avignon, pendant le schisme,  Pierre de Lune  fut élu pape, grâce aux Espagnols et aux Français, sous le nom de Benoît XIII. Immédiatement il fit venir Vincent qui essaya d'influencer le pape pour mettre fin au schisme. N'obtenant pas satisfaction, Vincent demanda à être nommé missionnaire apostolique. Il obtint satisfaction avec les titres de légat et de vicaire du Saint Siège. En 1398 il rejoignit sa patrie puis prêcha dans toutes les provinces d'Espagne sauf la Galice.

 

 

Polyptyque de Saint Vincent Ferrier à Venise

Polyptyque de Saint Vincent Ferrier à Venise

Tous ceux qui l'avaient entendu prêcher se convertissaient: usuriers, blasphémateurs, femmes débauchées, pêcheurs endurcis. On compta même des juifs, des mahométans, des hérétiques et des schismatiques.

Puis Vincent passa en France: Languedoc, Provence, Dauphiné. L'Italie: Gênes, Lombardie, Piémont et la Savoie; sans oublier l'Allemagne vers le Haut-Rhin et la Flandre. Le roi d'Angleterre, Henri IV, le fit venir. Vincent parcourut le pays, l'Ecosse et l'Irlande. De là il revint en France, en Picardie et en Gascogne.

 

Parmi les miracles, nous citerons celui de Catalogne où il rendit l'usage de ses membres à un estropié dont les médecins avaient jugé la guérison impossible.

 

 Tout en menant une vie très active, Vincent vivait dans l'austérité, passant ses journées du confessionnal à la chaire. Il était suivi et aidé par cinq religieux de son Ordre. Il refusa toutes les dignités et toutes les places. Pendant le schisme du XIV et XV siècle, chaque obédience (c'est à dire des deux côtés du schisme) le recevait.

En Dauphiné, il se rendit dans la vallée de Vaupute où aucun missionnaire ne s'aventurait tellement la corruption était grande. Après son passage, la vallée s'appela Valpure ou vallée de la pureté.

 

On le retrouve ensuite en 1403 à Genève, puis à Lucerne et dans la vallée de l'Argentière au diocèse d'Embrun, ainsi que dans le canton de Vaud. Il réconcilia les Guelfes et les Gibelins, sans oublier la Vallée de la Tarentaise, Saint Jean de Maurienne et Grenoble.

 

Il retourna à Gênes, puis en Angleterre, en Poitou, en Gascogne, Languedoc, Provence et Auvergne. Partout il prêchait dans sa langue maternelle et était compris de tous. Entre 1409 et 1411, il parcourut l'Espagne. En 1412, à Salamanque, il ressuscita un mort, puis entra dans une synagogue, convertit les juifs qui transformèrent leur lieu de culte en église.

 

Jean V, duc de Bretagne, lui demanda de venir à Vannes où il résidait. Il y prêcha le carême de 1417. Il prédit à la duchesse de Bretagne, alors enceinte, qu'elle aurait un fils qui serait duc en son duché.

 

Il avait alors soixante ans. Epuisé, il voulait retourner dans son pays. S'étant mis en marche, il ne s'éloigna guère de Vannes tant il était faible. Lui et ses compagnons s'en retournèrent à la ville où les habitants les accueillirent de nouveau avec une grande joie; mais trois jours après son mal empira. Il prédit qu'il mourrait dans dix jours et voulut être enterré au couvent des Dominicains près de Vannes. Le dixième jour, le mercredi avant les Rameaux, il mourut, le cinq avril 1419 à l'âge de 62 ans.

 

 

 

Mort de Saint Vincent Ferrier

Mort de Saint Vincent Ferrier

La duchesse de Bretagne, Jeanne de France, fille de Charles VI, lava le corps du saint de ses propres mains. L'eau qui avait servi à la cérémonie opéra des miracles ainsi que l'attouchement des habits.

 

Vincent fut enterré dans la cathédrale.  Le pape Calixte III le canonisa en 1455. Les Espagnols voulurent voler le corps, mais la châsse fut cachée et découverte en 1637. On la déposa dans une chapelle de la cathédrale qui lui est dédiée.

 

On doit à Saint Vincent Ferrier de nombreux écrits….

Châsse de Saint Vincent Ferrier

Châsse de Saint Vincent Ferrier

Partager cet article

Repost0
4 avril 2020 6 04 /04 /avril /2020 09:10

SAINT ISIDORE DE SEVILLE

 

Braulion disait qu'Isidore avait été suscité par Dieu pour arrêter la barbarie des Goths.

Le huitième concile de Tolède, tenu quatorze ans après sa mort, l'appelle le docteur excellent, la gloire de l'Eglise catholique; le plus savant homme qui eût paru éclairer les derniers siècles, et dont on ne doit prononcer le nom qu'avec respect.

Braulion et Isidore de Séville

Braulion et Isidore de Séville

Isidore est né à Carthagène de Sévérien et Théodora, ses père et mère. Il était frère de Saint Léandre, de Saint Fulgence, tous deux évêques, et de Sainte Florentine.

 

 Avec son frère Léandre, évêque de Séville, il travailla à la conversion des Visigoths et à l'éradication de l'hérésie arienne. Saint Léandre étant mort en 601, Isidore fut désigné pour lui succéder sur le siège de Séville. Il s'employa à redresser l'Eglise d'Espagne. En 610, une assemblée de prélats déclara à Tolède que l'archevêque de cette ville serait primat d'Espagne, pour préserver la paix dans l'Eglise, ce qui fut approuvé par le roi Gundemar.

En 619, lors du concile de Séville, Isidore prit position publiquement contre la secte des Acéphales à la tête de laquelle se trouvait l'évêque Grégoire venu de Syrie, et contre les Eutychiens. Grégoire abjura ses erreurs sur le champ.

En 633, Isidore présida le plus célèbre de tous les conciles tenus en Espagne, celui de Tolède.

Isidore mourut le 4 avril 636 après 36 ans d'épiscopat. Il fut enterré dans la cathédrale de Séville entre Saint Léandre son frère et Sainte Florentine sa soeur. Ferdinand Ier, roi de Castille et de Léon le fit transporter en 1063 dans l'église Saint Jean Baptiste de Léon, où il se trouve encore.

Une page des "Etymologies" de Saint Isidore, le principal de ses nombreux ouvrages

Une page des "Etymologies" de Saint Isidore, le principal de ses nombreux ouvrages

SAINT PLATON

Abbé en Bithynie, puis à Constantinople + 813

 

SAINT JOSEPH l' HYMNOGRAPHE

Scévophylax (gardien des vases sacrés de l'église de Constantinople) + vers 833

Partager cet article

Repost0
3 avril 2020 5 03 /04 /avril /2020 09:10

SAINTES AGAPE, CHIONI, IRENE

 

et leurs compagnes martyres.

Saintes Agapè, Chioni et Irène

Saintes Agapè, Chioni et Irène

Elles étaient trois soeurs et vivaient à Thessalonique. De parents païens, elles n'en versèrent pas moins leur sang pour Jésus-Christ.

 

Dioclétien ayant interdit de posséder les Divines Ecritures, les trois soeurs en dérobèrent plusieurs volumes aux persécuteurs. Ce n'est qu'en 304, l'année suivante, qu'on les découvrit. Elles furent arrêtées et conduites devant le gouverneur Dulcétius.

Le greffier du tribunal, Artémésius, commença à lire les faits rapportés par un stationnaire (officier du guet). En substance, il affirma que les six femmes ici présentes, nos trois soeurs plus Casié, Philippe et Eutychie et un homme nommé Agathon avaient refusé de manger de la viande sacrifiée aux dieux.

Le gouverneur interrogea alors longuement les différents accusés qui, à la question du pourquoi, répondirent chacun leur tour qu'ils n'avaient pas voulu manger de la viande car ils étaient chrétiens. Suivit une harangue du gouverneur sur les obligations faites aux ordres des empereurs et des césars qui avaient également interdit de posséder des livres chrétiens. Puis la sentence: Agapè et Chionie seraient brûlées vives, quant aux autres il resteront en prison jusqu'à un prochain jugement.

Les deux soeurs furent exécutées. Alors Dulcérius essaya de convaincre Irène, mais rien n'y fit. Il la condamna alors à être exposée nue1 dans un lupanar, nourrie au pain et à l'eau et gardée par des soldats; mais Dieu veillait sur sa servante et personne n'osa s'approcher d'elle ni l'insulter. N'ayant pas obtenu ce qu'il désirait, le gouverneur la fit venir à son tribunal et lui demanda de sacrifier aux dieux. Irène refusa : elle fut condamnée à être brûlée vive. Cela arriva le 5 avril 304, la neuvième année du consulat de Dioclétien et la huitième de Maximien.

 

1.- C'était un des plus grands châtiments, dans la Rome antique, que l'on puisse faire à une femme vierge, que de l'exposer nue à la vue de tous.

 

SAINT RICHARD

Evêque de Chichester en Angleterre + 1253

 

SAINT ULPIEN

Martyr à Césarée sous Urbain gouverneur de la Palestine.

 

SAINT NICETAS

Abbé en Bithynie (Pont-Euxin, détroit du Bosphore) + 824 

Partager cet article

Repost0
2 avril 2020 4 02 /04 /avril /2020 09:09

SAINT FRANCOIS DE PAULE

 

Fondateur de l'Ordre des Minimes

2 avril

François est né à Paule (Paola) en Italie, petite ville de Calabre. Ses parents mariés depuis de nombreuses années n'avaient pas d'enfants. Ils prièrent Saint François d'Assise qui les exauça. En remerciement, ils lui promirent que leur fils seraient dévoué au Seigneur. Ils l'appelèrent François.

 

A treize ans, François entra chez les franciscains de la petite ville de Saint-Marc. Un an après, il fit un pèlerinage à Assise puis à Rome. A son retour, il décida de vivre en solitaire dans une grotte. Deux personnes  de son âge  se joignirent à lui. Le nombre de disciples augmenta rapidement. En 1454, il demanda la permission à l'évêque de Cosenza de bâtir une église et un monastère. Tous les habitants de la région les aidèrent à bâtir leur couvent. Pendant ce temps, François accomplissait de nombreux miracles.

 

Le monastère achevé, il établit une Règle précisant qu'ils ne devaient manger ni viande, ni oeufs ni produits provenant des animaux. Ce fut le quatrième vœu de l'Ordre dont la devise était la Charité.

 

François fut bientôt honoré des papes et des rois. Ses disciples portaient le nom de Minimes pour marquer qu'ils étaient les derniers de la Maison du Seigneur. Son Ordre fut approuvé en 1471 par l'évêque et en 1474 par le pape Sixte IV.

 Parmi les frères, on comptait un petit nombre de prêtres dont un, Balthazar de Spino, docteur en droit, qui sera confesseur du pape Innocent VIII.

A partir de 1476, François fonda plusieurs autres maisons en Italie et en Sicile et un nouveau monastère à Corigliano en Calabre.

 

En plus du don des miracles, il avait le don de prophétie. Ainsi il prédit la prise de Constantinople par les Turcs, la prise d'Otrante, clé de voûte du royaume de Naples, qui sera libérée un an après.

 

François était admiré de tous. Le pape lui envoya son camérier pour le convaincre de calquer son Ordre sur ceux existant déjà. François refusa.  Comme le camérier ne lâchait pas prise, le saint prit dans ses mains des braises qui ne lui causèrent aucune brûlure. Il  affirma que Dieu obéissait à ceux qui le servaient dans la sincérité de leur coeur. Le camérier en fit le récit au pape. Ce miracle fut inséré dans la bulle de canonisation.

Mais son miracle le plus retentissant est celui qu'il opéra sur le fils de sa soeur1. A la mort de son fils, elle vint trouver François pour être consolée. Le saint prit son neveu dans sa cellule et se mit en prière. Le lendemain, le jeune homme réapparut plein de vie. Il était ressuscité. Il entra dans l'Ordre et suivit son oncle jusqu'en France.

 

Malade, Louis XI  voulait faire venir François pour qu'il le guérisse miraculeusement, mais notre saint refusa cette "commande." Alors Louis XI s'adressa au pape Sixte IV qui ordonna à François d'aller en France.

 

Le dauphin et les seigneurs de la cour allèrent au-devant du saint à Amboise. De là, ils le conduisirent à Plessis-lès-Tours où il arriva le 24 avril 1482. A sa vue, le roi se jeta à ses pieds en le suppliant de le guérir, mais François lui répondit que les rois aussi avaient une fin décidée par Dieu et qui était immuable. Ils eurent plusieurs entretiens et Louis XI mourut avec des sentiments plus chrétiens dans les bras de François le 13 août 1483.

 

Tant que le saint demeura à Plessis, Charles VIII fit construire pour lui, sur place, un nouveau couvent appelé Montils et un autre à Amboise. Un autre fut encore fondé à Nigeon près de Paris. Deux évêques français se firent Minimes en 1505.

Abbaye de Plessi-lès-Tours

Abbaye de Plessi-lès-Tours

A la mort de Charles VIII en 1498, François demanda à Louis XII de retourner en Italie, mais le roi, après avoir consenti, se récusa. Notre saint resta en France jusqu'à sa mort. Il tomba malade le dimanche des Rameaux. Le Jeudi Saint il assembla un chapitre général et après s'être confessé, il reçut la Sainte Eucharistie, nu-pieds et corde au cou (comme cela se pratiquait dans son Ordre). Il  mourut le lendemain 2 avril 1508 à l'âge de 91 ans. Il fut canonisé par Léon X en 1519.

Son corps fut brûlé par les Huguenots en 1562. Seules restèrent quelques reliques dispersées dans différents couvents des Minimes.

 

1.-  La soeur de François se nommait Brigide et son fils André d'Alesso, qui vint en France avec son oncle. Brigide devint par là la tige des maison d'Alesso, de Chaillou, d'Eaubonne, d'Ormesson, de Léseau, de Courcelles etc. qui ont toujours été distinguées par de grandes charges, surtout de robe.

 

SAINT APPIEN

Martyr à Césarée en Palestine + 306

 

SAINTE THEODOSIE

Vierge et martyre à Césarée + 308

 

SAINT NISIER ou NIZIER

Evêque de Lyon + 573

 

SAINT LONGIS

Abbé de Boisselière au Maine + 653

 

SAINTE EBBE et ses compagnes

Vierges et martyres en Ecosse IXè siècle

Partager cet article

Repost0
1 avril 2020 3 01 /04 /avril /2020 09:10

SAINT HUGUES EVEQUE DE GRENOBLE

1er avril

Hugues est né en 1053 à Château-Neuf (Castellum Novum) au diocèse de Valence (aujourd'hui Châteauneuf-sur-Isère). Son père Odilon était un officier et un chrétien qui quitta le monde pour finir ses jours comme chartreux sous la conduite de Saint Bruno. Il mourut à l'âge de cent ans après avoir vécu dix-huit ans comme chartreux. Ce fut son fils Hugues qui lui administra les derniers sacrements. Il fit de même pour sa mère qui était restée dans le monde.

 

Ayant toujours désiré se mettre au service de Dieu, il fut nommé après ses études à un canonicat de la cathédrale de Valence. Bientôt son affabilité lui gagna le coeur de tous les chanoines ses confrères. Il était grand, bien fait, mais très timide et ne faisant jamais prévaloir sa supériorité.

 

Hugues, évêque de Die en Dauphiné, qui fut depuis archevêque de Lyon, cardinal et légat du Saint-Siège, eut l'occasion de venir à Valence et de remarquer le jeune chanoine. Il le prit avec lui et l'employa durant sa légation à la réforme de plusieurs abus ecclésiastiques.

 

En 1080, le légat tint un concile en Avignon où il fut question de donner un évêque à Grenoble (à l'époque Grenoble était un petit évêché dépendant de l'archevêché de Vienne) diocèse que le mauvais exemple du précédent prélat avait mis  en piteux état. C'est notre futur Saint Hugues qui fut choisi par les pères conciliaires et les Grenoblois le reçurent avec joie. Hugues suivit le légat à Rome et fut sacré par Grégoire VII. La princesse Mathilde régla tous les frais de la cérémonie et lui fit cadeau de sa crosse, sa mitre, des autres ornements épiscopaux et d'une collection de livres. Pour toute reconnaissance elle lui demanda son soutien spirituel et ses prières.

 

En arrivant à Grenoble, il put voir que son diocèse était presque retombé dans le paganisme. Le peuple s'adonnait sans pudeur aux vices les plus grossiers. Les sacrements étaient fréquentés par habitude sans aucune disposition préalable. On pratiquait également sans retenue l'usure et la simonie. Les laïcs avaient usurpé les biens de l'Eglise et les finances de l'évêché étaient à sec. Il n'y avait même pas de quoi secourir les pauvres.

 

Hugues mit deux ans pour redresser son diocèse, mais ensuite, par humilité, il se retira à l'abbaye de la Chaise-Dieu1 au diocèse de Clermont en Auvergne et y prit l'habit de Saint Benoît. Il vécut ainsi pendant un an, mais le pape Grégoire VII informé du fait, lui ordonna de retourner à son Eglise. Il obéit et reprit ses fonctions avec une nouvelle ardeur et un nouveau talent pour la prédication.

Saint Bruno

Saint Bruno

Saint Bruno et ses compagnons ayant décidé de quitter le monde s'adressèrent à Hugues pour savoir la conduite à tenir. Il leur conseilla de se retirer dans un désert de son diocèse nommé Chartreuse qui depuis donna son nom à l'Ordre. Hugues allait souvent les voir et participait à leurs travaux les plus humbles.

1er avril

Un jour qu'il voulait vendre ses chevaux pour en donner l'argent aux pauvres, Saint Bruno le lui déconseilla en lui disant qu'il ne fallait pas qu'il prévalût de ses forces, car il devait souvent visiter son diocèse et ne pourrait le faire à pied. Heureusement, car Hugues les quarante dernières années de sa vie, souffrit de graves infirmités qui, cependant, ne l'empêchèrent pas de faire ses visites pastorales.

 

Son diocèse comportait beaucoup de pauvres. Un jour, il vendit même son calice en or et ses ornements épiscopaux pour les soulager de leur misère.

Voulant mourir dans la solitude, il demanda au pape de lui donner un successeur, mais ce dernier refusa, il dut alors  se résoudre à mourir évêque à la tête de son diocèse.

Quelque temps avant sa mort, il perdit la mémoire sauf pour les prières.

Saint Hugues est mort le premier avril 1132, âgé de quatre-vingts ans, ayant passé cinquante-deux ans dans l'épiscopat. Il fut canonisé par Innocent II en 1134.

 

Il est compté parmi les écrivains ecclésiastiques à cause de son Cartularium ou recueil de chartes. 

Cathédrale de Grenoble, la chapelle Saint Hugues.

Cathédrale de Grenoble, la chapelle Saint Hugues.

1.- L'abbaye de la Chaise-Dieu possède toujours son confessionnal pour les malades contagieux. Il est probablement unique et pourrait servir actuellement… C'est une grande pièce carrée traversée par une croix au plafond qui relie les angles opposés. Le confesseur se met à un angle et le pénitent à l'angle opposé. Une rainure dans le plafond permet le passage du son en parlant doucement comme dans un confessionnal normal. Ce qui est extraordinaire, c'est que deux confesseurs et leurs pénitents peuvent se confesser en même temps dans interférences et sans que les uns entendent les autres. Lors d'une visite j'en ai moi-même fait l'expérience, inouï, c'est le cas de le dire !

Confessionnal de la Chaise-Dieu

Confessionnal de la Chaise-Dieu

SAINT MELITON

Evêque de Sardes en Lydie en 175

 

SAINT GILBERT

Evêque de Cathness en Ecosse +1240

Partager cet article

Repost0
30 mars 2020 1 30 /03 /mars /2020 09:10

SAINT JEAN CLIMAQUE

30 mars

Ce surnom lui fut donné à cause de son livre intitulé Climax ou l'Echelle. Lors de ses études de jeunesse, il était si brillant qu'on lui donna de prime abord le surnom de Scolastique.

 

Dès l'âge de seize ans, il ne voulut pas rester près des monastères et se retira au Mont Sinaï où plusieurs solitaires menaient une vie angélique. Il se plaça sous la direction d'un vénérable vieillard, Martyrius. Après quatre années Martyrius mourut, en 560. A partir de ce moment,  Jean se retira dans l'ermitage de Thole situé au pied du Mont. Il était à deux lieues de l'église de la Sainte Vierge bâtie par Justinien. Dans cette solitude, il continua à étudier et à se perfectionner; mais ne se trouvant pas assez éloigné des hommes du monde, il se retirait souvent dans une grotte. Cependant l'éclat de sa sainteté finit par se savoir et beaucoup venaient le consulter. C'est ainsi qu'il ne put refuser de prendre avec lui un solitaire nommé Moyse.

 

Un jour un moine vint le consulter car il n'arrivait pas à se  débarrasser de violentes tentations de la chair . Mon fils, lui dit Jean, prions ensemble et ayons recours à Dieu. Ils se mirent en prière et depuis ce jour le moine n'eut plus aucune tentation de ce genre.

 

Accusé par certains de perdre son temps en de vains discours, Jean se réduisit au silence total pendant un an. Cette accusation calomnieuse désarma ses détracteurs qui vinrent le trouver en le priant de continuer à éclairer le monde des talents que Dieu lui avait donnés.

 

Peu de temps après, en l'an 600, notre saint fut élu abbé du Mont Sinaï et supérieur général de tous les anachorètes du pays, il avait alors soixante-quinze ans et avait passé près de soixante ans en solitude. A peine eut-il pris sa fonction qu'une grande sécheresse vint frapper la Palestine et l'Arabie. Tous vinrent voir Jean afin qu'il implore le secours de Dieu. Il se mit en prière et une pluie abondante vint arroser le pays. A la même époque, il reçut une lettre du pape Grégoire-le-Grand qui lui envoyait de l'argent pour fonder un hôpital pour les pèlerins. 

Le chemin spirituel de Saint Jean Climaque

Le chemin spirituel de Saint Jean Climaque

Le bienheureux Jean, abbé du monastère de Raithe près de la Mer Rouge,

Raithe était eut-être le monastère qu'on appelle aujourd'hui de Saint Paul construit au Vè siècle
Raithe était eut-être le monastère qu'on appelle aujourd'hui de Saint Paul construit au Vè siècle

Raithe était eut-être le monastère qu'on appelle aujourd'hui de Saint Paul construit au Vè siècle

s'adressa à notre saint pour qu'il écrive des règles d'observation et des instructions pour les âmes ferventes. Telle est l'origine du livre intitulé Climax ou l'Echelle.

30 mars

Ce livre est écrit sous forme d'aphorismes ou de sentences, avec un grand sens en peu de mots. Cet ouvrage est très abordable car il est rempli d'exemples.

 

Outre l'Echelle de Sainteté, il nous reste aussi une lettre de Jean écrite au bienheureux abbé de Raithe, dans laquelle il lui dit: De toutes les offrandes que l'on peut faire à Dieu, la plus agréable à ses yeux est sans contredit celles des âmes sanctifiées par la pénitence et la charité.

 

Il y avait quatre ans que Jean gouvernait les moines du Mont Sinaï et il aspirait à quitter sa charge. Enfin, peu de temps avant sa mort, il put rejoindre son ermitage de Thole et mourut le 30 mars 605 à l'âge de 80 ans.  

30 mars

SAINT RIEULE

Apôtre, et premier évêque de Senlis du temps de Saint Denis. Le même jour, on honore un autre Saint Rieule, évêque d'Arles.

 

SAINT ZOZIME

Evêque de Syracuse (570-660)

Partager cet article

Repost0
29 mars 2020 7 29 /03 /mars /2020 09:10

SAINT JONAS,

 

SAINT BARACHISE ou BRICHIESUS

 

et leurs compagnons martyrs.

29 mars

L'an 327, la dix-huitième année du règne de Sapor roi de Perse, s'éleva une cruelle persécution contre les chrétiens. Ce n'était que destruction des églises, des monastères et des exécutions en masse.

 

Les deux frères, Jonas et Barachise, avaient appris que plusieurs fidèles allaient être exécutés dans la ville de Beth-Asa (ancien évêché. (Aujourd'hui des ruines subsistent près de la ville de Gundishapur en Iran, elle est nommée en syriaque Beth Lapat). Ils s'y rendirent pour assister leurs frères chrétiens. Neuf y furent exécutés1. Immédiatement après les deux frères furent arrêtés et conduits devant le juge qui leur ordonna d'obéir au roi des rois, c'est à dire au roi de Perse et d'adorer  le soleil, la lune, le feu et l'eau. Les deux frères répondirent:

 

Il est plus juste d'obéir au Roi immortel du ciel et de la terre, qu'à un prince sujet à la mort.

 

Les mages, irrités que l'on traite leur roi de mortel, mirent Jonas et Barachise au supplice, mais tous  deux continuaient à louer le Seigneur. Alors on les jeta dans un étang glacé  avec une corde attachée à un pied.

 

L'après-midi même, Barachise fut conduit devant les mages qui  affirmèrent que son frère avait apostasié. Impossible, répondit-il, je connais trop mon frère, il est incapable de faire une chose pareille. Alors Barachise leur enseigna l'infinie puissance de Dieu avec tant de force et d'éloquence, que les mages en furent ébranlés.

 

- Ne permettons pas qu'il parle en public il serait capable d'en convertir un  grand nombre à sa religion.

 

Alors, ils décidèrent que Barachise ne serait plus interrogé que la nuit; mais ils ne le lâchèrent pas pour autant et le soumirent à différentes tortures pour ensuite le remettre en prison.

 

Le lendemain ce fut le tour de Jonas, et ils utilisèrent la même tactique, mais Jonas eut la même réaction que son frère et fut supplicié de différentes façons jusqu'à ce qu'il en meure. Ils  jetèrent son corps dans une citerne vide. Les juges firent alors venir Barachise qui expira aussi sous divers supplices aussi barbares que ceux des Romains, mais bien différents.

 

L'histoire complète de ces deux saints frères a été écrite par Isaïe, fils d'Adab-d'Arzon en Arménie qui servait dans la cavalerie de Sapor et assista aux interrogatoires et aux tortures des serviteurs de Dieu.

 

Il n'est pas utile de détailler, comme l'a fait l'auteur de ce récit, le nombre et la forme des tortures. Sachez simplement qu'elles étaient faites pour dépecer le corps sans que la mort survienne rapidement.

Nos saints martyrs souffrirent le 29 de la lune de décembre, c'est à dire, le 24 du même mois en 327 et la 18è du roi Sapor.

 

1.- Zébinas, Lazare, Maruthas, Narcès, Elie, Maharès, Habibus, Sabas, et Scembaïtas.

 

SAINT ARMOGASTRE, SAINT ARCHIMINE et SAINT SATURNE

Martyrs sous Genséric, roi des Vandales en Afrique, en 457.

 

SAINT GONDELE

Prince du Pays-de-Galles, fin du Vè siècle.

 

SAINT EUSTASE

Abbé de Luxeu (Luxeuil) en Franche-Comté + 625

Partager cet article

Repost0
28 mars 2020 6 28 /03 /mars /2020 10:10

SAINT JEAN DE CAPISTRAN

 

Confesseur et un des patrons des Aumôniers Militaires.

Saint Jean de Capistran à Vienne en Autriche

Saint Jean de Capistran à Vienne en Autriche

Originaire des Abruzzes, le franciscain Jean de Capistran fut un des grands artisans de la lutte contre l'Islam qui menaçait, au XVè siècle, d'envahir l'Europe entière. Il mourut en 1456, peu après la défaite des armées turques à Belgrade1.

Châsse de Saint Jean de Capistan dans l'église d'Ilok en Croatie à la frontière de la Serbie

Châsse de Saint Jean de Capistan dans l'église d'Ilok en Croatie à la frontière de la Serbie

En célébrant la victoire de la Croix sur le croissant, l'Eglise renouvelle nos sentiments de confiance dans la force du Seigneur et nous fait demander à Dieu de triompher toujours des embûches de tous nos ennemis.

 

1.- Les croissants. Ce n'est que bien plus tard que se situe l'anecdote de cette pâtisserie, créée en 1683 alors que les Turcs assiégeaient Vienne . Les troupes de l’Empire Ottoman décidèrent d’attaquer la nuit afin de ne pas se faire remarquer. Un boulanger viennois (Adam Spiel) devait comme convenu fabriquer des croissants si les turcs attaquaient. Levé avant l’aube il distribua ses croissants pour donner l’alerte. Les viennois prévenus, l’assaut fut repoussé et la ville sauvée. C’est pour immortaliser cette victoire que les boulangers de la ville confectionnèrent le Hörnchen (petite corne en allemand) dont la forme rappelle le symbole du drapeau ottoman.

C'est depuis ce temps là que nous mangeons des croissants au petit déjeuner ( qui à la base n'est qu'une pâte à pain améliorée). Alors vouloir changer le nom des croissants est une aberration de plus...

 

SAINT PRISQUE, SAINT MALACHIE et SAINT ALEXANDRE

Martyrs à Césarée en Palestine. L'an 260

 

SAINT SIXTE ou IXTE III

Pape, + 28 mars 440

 

SAINT GONTRAN

Roi de Bourgogne + 593

Miam, miam, peut-être après le carême !

Miam, miam, peut-être après le carême !

Partager cet article

Repost0
27 mars 2020 5 27 /03 /mars /2020 10:10

SAINT JEAN DAMASCENE

 

Confesseur et docteur de l'Eglise.

27 mars

Saint Jean Damascène ou Jean de Damas, fut, au VIIIè siècle, le grand défenseur du culte des images contre les iconoclastes, briseurs de statues et des images des saints. Savant théologien, il a précieusement recueilli et transmis l'enseignement des Pères grecs; il se trouve être par là un des plus sûrs témoins de la tradition orientale. Saint Jean Damascène mourut en 749. Léon XIII l'a proclamé docteur de l'Eglise Universelle.

 

L'évangile (Luc 6.6-11) de la messe du jour est inspiré par un épisode de la vie du saint qui aurait été amputé de la main droite et dont il aurait été miraculeusement guéri.

 

SAINT JEAN d'EGYPTE

Ermite + 394

 

SAINT ROBERT ou RUPERT

Evêque de Worms puis de Saltzbourg, VIIè siècle

Partager cet article

Repost0
26 mars 2020 4 26 /03 /mars /2020 10:10

SAINT LUDGER

Charlemagne confiant la direction du monastère de Leuze en Babant à Saint Ludger

Charlemagne confiant la direction du monastère de Leuze en Babant à Saint Ludger

Ludger est né en Frise en 743. Son père le fit instruire par Saint Grégoire, évêque d'Utrecht qui lui donna la tonsure cléricale. Il  obtint de Saint Grégoire  la permission d' aller en Angleterre . Il resta quatre ans dans ce pays pour y faire des études sous la direction du célèbre Alcuin qui était à la tête de l'Eglise d'York, puis il retourna dans son pays en 773. Il avait trente ans.

 

Albéric, successeur de Saint Grégoire, l'ordonna prêtre. A partir de cet instant, il évangélisa les païens de son pays, fonda plusieurs monastères et fit bâtir plusieurs églises. La Frise étant ravagée par les Saxons, il fut obligé de s'éloigner. Alors il partit pour Rome voir le pape Adrien II, et resta trois ans au Mont Cassin sans avoir prononcé de voeux monastiques.

 

Charlemagne ayant vaincu les Saxons en 787 et conquis la Frise, Ludger put retourner dans son pays et évangéliser les Saxons, puis il alla porter la foi en Westphalie et fonder le monastère de Werden au comté de Mark.

 

En 802 Hildebaud, archevêque de Cologne, sacra Ludger évêque de Mimigardefort, ville qui prendrait ensuite le nom de Munster, du nom du monastère qu'il construisit pour abriter les chanoines réguliers de la cathédrale. Ludger joignit à son diocèse cinq cantons qu'il avait évangélisés.

Il fonda aussi le monastère d'Helmstad appelé par la suite Luger clooster dans le duché de Brunswick.

 

Cependant cette belle réussite suscita des jalousies. Des hommes le dénoncèrent à Charlemagne et réussirent à le convaincre des mensonges qu'ils proféraient comme quoi Ludger délaissait complètement les affaires de l'état. Ludger fut convoqué par Charlemagne et tenu de s'expliquer. Il le fit avec brio et l'empereur, reconnaissant ses mérites, disgracia ses accusateurs.

 

Dieu avait gratifié Ludger du don des miracles et de prophétie. Il est principalement invoqué pour la guérison des yeux, des jambes et de la folie.

Il prédit les ravages des Normands dans l'empire français. Par la suite, il voulut aller les convertir mais Charlemagne l'en empêcha, affirmant qu'on ne pouvait se séparer de lui en Westphalie.

 

Le dimanche de la Passion de l'an 809, il prêcha le matin, célébra sa messe vers neuf heures, puis le soir il prononça un sermon  à la fin duquel il prédit sa mort pour la nuit suivante.  Indiqua l'endroit du monastère de Werden où il voulait être enterré. Il mourut en effet la nuit suivante. 

Messe de Saint Ludger

Messe de Saint Ludger

Ses reliques sont encore à Werden.

Partager cet article

Repost0
25 mars 2020 3 25 /03 /mars /2020 10:10

ANNONCIATION

25 mars

Nous fêtons aujourd'hui celle en qui le Verbe s'est fait chair, en qui le Fils de Dieu s'est uni à tout jamais à notre humanité pour nous donner d'avoir une part à sa divinité. Le mystère de l'incarnation a valu à Marie son plus beau titre de gloire, celui de Mère de Dieu (coll.). C'est par là aussi qu'elle est devenue la mère des chrétiens, car c'est en acceptant de devenir la mère du Verbe Incarné qu'elle fut associée à toute l'œuvre de la rédemption de son Fils. Vénérons-la et invoquons-la comme la mère du Christ et notre mère.

La fête de l'Annonciation est très ancienne. Le pape Gélase Ier fait mention de cette fête en 492. Fixée au 25 mars, neuf mois avant Noël, elle fait corps avec le mystère de l'Incarnation et se rattache aux fêtes de la Naissance du Sauveur.

Repris pas les antiennes des vêpres, l'admirable récit de Saint Luc dans l'évangile fournit le thème central de la messe et de l'office. Les chrétiens ne se lasseront jamais d'entendre chanter et de méditer ce dialogue tout chargé de la manifestation des grands desseins de Dieu, où la Sainte Vierge Marie a une part si exceptionnelle et si merveilleuse.

Il fut décidé par Urbain II, dans le concile tenu à Clermont en 1095, que tous les jours on sonnerait la cloche, le matin, le midi et le soir, et qu'on dirait à chaque fois la salutation angélique. C'est ce qu'on appelle l'Angélus. Le but du souverain pontife était de porter les fidèles à louer et à remercier Dieu du bienfait de l'Incarnation. Plusieurs papes y ont accordé des indulgences. Benoît XIII en a accordé de particulières à ceux qui, lorsque l'Angélus sonne, réciteraient à genoux la salutation angélique.

 

Selon Saint Luc:

 

L'ange Gabriel fut envoyé à la Vierge Marie, fiancée à Joseph.

 

- Je vous salue, Marie, pleine de grâce; le Seigneur est avec vous; vous êtes bénie entre toutes les femmes.

 

- Rassurez-vous Marie; vous avez trouvé grâce auprès de Dieu: voici que vous allez concevoir et enfanter un fils.

 

- Le Seigneur lui donnera le trône de David son père, et il régnera éternellement.

 

- Je suis la servante du Seigneur; qu'il m'advienne selon ta parole.

 

SAINT CAMMIN

Abbé en Irlande + vers 653.

 

SAINT HUMBERT de MAROLLES ou MAROILLES

Prêtre religieux + 682 (d'où le nom du célèbre fromage du nord de la France)

 

SAINT BARONT et SAINT DIZIER

Ermites, 10è siècle.

 

SAINT ERBLAND

Abbé d'Aindre en Bretagne  + 715

(aujourd'hui: Indre-Saint-Herblain à l'ouest de Nantes, avec une orthographe différente selon les diocèses Bretons)

Partager cet article

Repost0
24 mars 2020 2 24 /03 /mars /2020 10:08

SAINT GABRIEL

L'Annonciation

L'Annonciation

Selon Saint Bernard, seul Gabriel, dont le nom veut dire force de Dieu, fut trouvé digne parmi tous les anges d'annoncer à Marie les desseins de Dieu sur elle et de recueillir son Fiat, l'acceptation qui devait faire d'elle la mère du fils de Dieu. Le salut de l'ange à la Vierge, si simple et si lourd de sens: Je vous salue, Marie, pleine de grâce, est devenu la prière familière et constante de tout le peuple chrétien.

 

SAINT IRENEE

Evêque de Sirnium (aujourd'hui Sremka-Mitrovica, province de de Voïvodine en Serbie) martyr en 304.

 

SAINT SIMON ENFANT

Massacré à Trente par les juifs en haine de Jésus-Christ + 1492

 

Un procès en révision s'est ouvert en 1965 et l'affaire a été déclarée frauduleuse par le pape Paul VI. Saint Simon a été enlevé du calendrier des saints. Pour plus de renseignements lire l'Affaire Saint Simon de Trente.

Simon de Trente

Simon de Trente

Partager cet article

Repost0
23 mars 2020 1 23 /03 /mars /2020 10:10

SAINT TORIBIO ou TURIBE

San Toribio de Mongrovejo

San Toribio de Mongrovejo

Toribio était le fils puiné du seigneur de Mongrovejo. Il est né le 16 novembre 1538. Dès son plus jeune âge, il pratiqua la charité envers les pauvres.

 

Il fit ses études à Valladolid et à la célèbre université de Salamanque. Reconnu comme un homme brillant par le roi Philippe II, celui-ci le récompensa en le nommant premier magistrat de Grenade. Il remplit cette charge consciencieusement pendant cinq ans.

 

La situation religieuse au Pérou étant dans un état désastreux, le roi le nomma archevêque de Lima, le poste étant devenu vacant. Ne se sentant pas digne d'une telle charge, il écrivit au roi qu'il se sentait incapable de remplir cet office et que, de plus, les canons interdisaient qu'un laïc soit nommé évêque; mais les ordres du roi étaient formels et il fallut qu'il donne son consentement.

 

Toribio reçut les quatre ordres mineurs, quatre dimanches différents pour lui donner le temps de remplir ces différentes fonctions; puis il reçut les autres Ordres et fut sacré évêque. Il partit sans délai pour le Pérou et parvint à Lima en 1581. Il avait alors quarante trois ans.

 

Le diocèse de cette capitale s'étirait sur cinq-cent-vingt kilomètres le long  des côtes et allait jusqu'aux Andes dans l'arrière-pays. Plusieurs chefs espagnols agissaient dans le pays comme des tyrans envers les autochtones. Le pays fut embrasé par les guerres civiles. Ce n'était partout que cruautés, trahisons et débauches. La cour d'Espagne avait essayé en vain de venir à bout de ces excès.

L'archevêque, dès son arrivée se mit à la tâche pour faire disparaître tous ces désordres. Petit à petit, avec beaucoup de patience, les premiers résultats se firent sentir.

Il alla, parfois même à pied, évangéliser lui-même les natifs dans les villages les plus reculés. Pour être informé des résultats de l'action de ses prêtres, il décida qu'à l'avenir il se tiendrait un synode diocésain tous les deux ans et un provincial tous les sept ans. Toribio était intraitable sur les scandales d'avarice du clergé, quel que soit le rang du coupable; mais bientôt il fut persécuté par les gouverneurs du Pérou qui, avant l'arrivée du vice-roi François de Tolèden agissaient à peu près comme ils voulaient. Toribio employa la douceur et la persévérance. Il leur enseignait que Jésus-Christ, d'après Tertullien, disait s'appeler la vérité et non la coutume. Il faut dire que les natifs étaient plongés dans la débauche et l'ivrognerie à cause du  vin d'Espagne et qu'ils donnaient tout leur or pour en avoir une goutte !

 

Après maintes suppliques des missionnaires, le roi de Castille Ferdinand déclara les indiens libres et défendit aux espagnols de les employer comme bêtes de somme et de leur infliger des châtiments corporels. Cependant, même les ordres de Charles-Quint n'arrivaient pas à bout des excès de ces soldats espagnols conquérants (consulter les écrits de Bartolomeo de las Casas à ce sujet).

 

Toribio fonda des séminaires, des églises et des hôpitaux.

Séminaire de Lima

Séminaire de Lima

Pour s'assurer des progrès accomplis dans son diocèse, il le parcourait souvent à la recherche des pauvres et des égarés. Sa première tournée épiscopale dura sept ans, la seconde cinq et la troisième un peu moins. Lors de ses tournées, il instruisait lui-même les pauvres en apprenant leurs différentes langues. Il disait même sa messe tous les jours (à cette époque ce n'était pas courant), puis il confessait.

 

Toribio fut le restaurateur de la piété au Pérou. Il tomba malade à Santa, ville située à quatre-cent-quarante kilomètres de Lima. Il prédit sa mort et donna tous ses biens à ses serviteurs et aux pauvres.Lors du Saint Viatique il répétait les paroles de Saint Paul Je désire être affranchi des liens du corps, pour me réunir à Jésus-Christ.

 

 

Un des miracles de San Toribio

Un des miracles de San Toribio

Il mourut le 23 mars 1606. L'année suivante, son corps fut transporté à Lima. Il n'était pas corrompu. Pour sa canonisation, il fut retenu qu'il avait ressuscité un mort parmi plusieurs autres miracles. Il fut béatifié en 1679 par Innocent XI et canonisé en 1726 par Benoît XIII.

 

SAINT VICTORIEN

Proconsul de Carthage et ses compagnons martyrs sous les Vandales vers 477. L'Eglise honore également SAINT LIBERAT médecin de Carthage.

Partager cet article

Repost0
22 mars 2020 7 22 /03 /mars /2020 10:10

SAINT BASILE d'ANCYRE1

Saint Basile d'Ancyre

Saint Basile d'Ancyre

Basile, prêtre de l'Eglise d'Ancyre en Galatie au temps de l'évêque Marcel,  composa un traité contre l'Arianisme et  fut exilé en 336 pour son attachement au concile de Nicée.

 

Basile présentant un danger pour les Ariens, ceux-ci lui interdirent de prêcher. Il passa outre et continua même en présence de l'empereur Constance.  En 360, les Ariens l'arrêtèrent et le firent comparaître devant le proconsul Saturnin, l'accusant d'avoir renversé les autels, détourné le peuple du culte des dieux et  tenu des discours contre l'empereur et sa religion.  Saturnin lui demanda d'affirmer que la religion du prince était la bonne. Devant le refus de Basile, il le fit enfermer. Puis, comme malgré tout Basile continuait à nier, Saturnin le fit attacher sur un chevalet pour le torturer.

 

Le nouvel empereur Julien, dit l'Apostat, passait par Ancyre : il essaya de convaincre Basile de ses erreurs, mais ce dernier résistait et il lui prédit même que bientôt il perdrait la vie. Effectivement, Julien mourut transpercé d'une lance lors d'une bataille contre les Parthes en 363 en prononçant ces mots: Tu m'as vaincu, Galiléen.

 

Alors Julien en rage le fit martyriser en lui faisant enlever un morceau de chair chaque jour, mais Dieu le guérissait à chaque fois. Au bout de quelques jours, le comte Frumentin, son bourreau, dont la rage décuplait devant l' apparente inefficacité de ses tortures,lui fit planter dans le dos des pointes de fer rouge. Le Saint expira le 29 juin 362. Il est honoré le 22 mars.

 

1.- ANCYRE: aujourd'hui Ankara capitale de la Turquie. Galatie: ancien territoire occupé par les gaulois dit galates, aujourd'hui la Turquie.

 

SAINT PAUL APÔTRE

Premier évêque de Narbonne, IIIè siècle.

 

SAINTE LEE (Lée)

Veuve romaine + 384

 

SAINT DEO GRATIAS

Evêque de Carthage  + 457

 

SAINTE CATHERINE de SUEDE

Vierge, fille de Sainte Brigitte + 1381

 

SAINT GABRIEL

Archange

Partager cet article

Repost0
21 mars 2020 6 21 /03 /mars /2020 10:10

SAINT BENOÎT

 

Patriarche des moines d'Occident.

21 mars
Subiaco. Couvent des bénédictines.

Subiaco. Couvent des bénédictines.

21 mars

L'empire romain venait de s'effondrer et les Barbares avaient envahi l'Europe entière, lorsque naquit Benoît à Norcia, ancien évêché en Ombrie.

Arrivé à l'âge adulte (?) il se sauva de chez lui pour rejoindre le désert des rochers escarpés de Subiaco. Là, instruit par le moine  Romain, il  se logea dans une caverne en hauteur où l'on ne pouvait le voir. Pour communiquer avec lui, Romain employait une corde.

 

Un jour de Pâques, un prêtre qui préparait son repas festif entendit une voix  lui dire que Benoît, son serviteur, mourait de faim dans les rochers de Subiaco. Sa préparation terminée, le prêtre se mit en chemin et, après beaucoup de difficultés, trouva enfin le trou où se cachait Benoît.

 La nouvelle se répandit dans le pays...

 

Après deux ans de cette vie d'ermite, il fonda sur place douze petits monastères, puis la grande abbaye du Mont-Cassin. C'est là qu'il écrivit la Règle qui, par son équilibre et sa spiritualité, devait avoir un rayonnement extraordinaire. L'organisation sociale des monastères, leur caractère de stabilité qui les implante dans le sol comme des centres rayonnants de travail et de pensée chrétienne, a exercé, et de nos jours encore continue d'exercer une influence profonde sur la civilisation dont nous sommes les héritiers.

 

Patriarche des moines d'Occident, Saint Benoît est le grand législateur du monachisme latin. Il a transmis à l'Occident, en les marquant de son génie personnel, les antiques traditions de vie ascétique et contemplatives des moines d'Orient, à qui la spiritualité chrétienne reste redevable d'une part considérable de son enseignement.

Saint Benoît est mort en 547.

 

SAINT SERAPION le SINDONITE

(sindonite: espèce d'écharpe de toile dont on se couvrait le corps en Egypte) + vers 388.

 

SAINT SERAPION d'ARSINOE

Abbé près d'Alexandrie

 

SAINT SERAPION

Evêque de Thmuis en Egypte (en arabe: Tell El-Timai) IVè siècle

 

SAINT ENDEE ou ENNA

Abbé en Irlande, fondateur du monastère de l'île d'Aran. VIè siècle

Partager cet article

Repost0
19 mars 2020 4 19 /03 /mars /2020 10:10

SAINT JOSEPH

19 mars

Saint Joseph descendait en droite ligne des plus grands rois de Juda et des plus illustres d'entre les anciens patriarches.

 

Nous ne savons de lui que ce que le Saint-Esprit a bien voulu nous en apprendre.  L'ayant destiné à être le père nourricier de son fils manifesté dans la chair, Dieu le donna pour époux à la Vierge Marie.

 

Lorsque la grossesse de la Vierge Marie fut visible, Joseph qui ignorait les desseins de Dieu, fut pris de doutes et étant juste, il pensa à s'éloigner de la Vierge sans la condamner ni l'accuser. Mais un ange lui apparut en songe, lui révélant que la grossesse de Marie était miraculeuse et que la vertu du Très-Haut avait formé dans son chaste sein le corps adorable du Sauveur du monde.

 

Cependant, le plus admirable dans Saint Joseph, c'est qu'au milieu des grâces extraordinaires dont il est favorisé, il conserve l'humilité la plus profonde; il vit dans l'obscurité comme le dernier des hommes; il cache les privilèges ineffables dont il est honoré; il laisse à Dieu le soin de manifester les mystères dans le temps fixé par les décrets de la Providence.

 

Averti par un songe, Joseph sauva Jésus de la fureur d'Hérode-le-Grand en fuyant en Egypte où on peut lire au dix-neuvième chapitre d'Isaïe : Les idoles d'Egypte seront ébranlées devant sa face. Suivra cette merveilleuse fécondité qui produisit pendant plusieurs siècles une multitude innombrable de saints.

 

 Par une vision Dieu avertit Joseph de retourner en Judée. Comme il craignait qu'Archélaüs (Hérode Archélaos,) successeur d'Hérode-le-Grand, fût comme son père, Joseph, selon la volonté de Dieu, se rendit en Galilée placée sous la domination d'Hérode-Antipas, frère d'Archélaüs, et choisit de s'établir à Nazareth.

 

Joseph montait tous les ans célébrer la Pâque à Jérusalem car il n'avait plus rien à craindre d'Archélaüs  exilé par Auguste, la Judée devenant une province de l'empire.

 

Le culte de Saint Joseph s'est développé assez tardivement. Les Syriens et les Orientaux célèbrent sa fête le 20 juillet, mais elle a lieu le 19 mars dans les Eglises d'occident. Les papes Grégoire XV et Urbain VIII ordonnèrent, l'un en 1621 et l'autre en 1642, que cette fête fût d'obligation. Le pape Pie IX donna Saint Joseph comme patron de l'Eglise universelle en 1847.

 

SAINT ALCMOND

Martyr en Angleterre + 819

 

SAINT LANDOALD

Missionnaire aux Pays-Bas + vers 668

Partager cet article

Repost0
18 mars 2020 3 18 /03 /mars /2020 10:10

SAINT ALEXANDRE de JERUSALEM

Saint Alexandre fondateur de la bibliothèque de Jérusalem

Saint Alexandre fondateur de la bibliothèque de Jérusalem

Alexandre étudia la religion à l'école d'Alexandrie avec comme maîtres Saint Pantène et Clément son successeur. Il se lia d'amitié avec Origène qui faisait ses études en même temps que lui.

 

Il fut élevé au siège épiscopal d'une ville de Cappadoce (région de Kayserie en Turquie). En 204, il fut mis en prison pour sa foi. Il y resta sept ans. De là, il écrivit à l'église d'Antioche pour la féliciter d'avoir choisi Saint Asclépiade comme patriarche.

 

En 212, il fut libéré et en profita pour visiter les lieux saints de Jérusalem conformément à une révélation du ciel. Dieu envoya aussi une vision à l'évêque Saint Narcisse  et à plusieurs autres fidèles pour accueillir Alexandre, destiné à devenir leur évêque. Saint Narcisse alors âgé en fit son coadjuteur. Quand il fut installé, Alexandre constitua une bibliothèque avec les ouvrages des plus grands hommes de son époque. Cette bibliothèque existait encore au temps d'Eusèbe vers 339.

Origène a fait son éloge en insistant sur sa douceur lorsqu'il instruisait le peuple.

 

Il fut arrêté lors d'une persécution et mourut en prison à Césarée en 251. Il est nommé en ce jour dans le martyrologe romain et les 16 mai et 22 décembre chez les Grecs.

 

SAINT CYRILLE

Archevêque de Jérusalem, docteur de l'Eglise et confesseur + 386

 

SAINT FRIDIEN, FRIGIDIEN ou FRIGDIEN

Evêque de Lucques (Lucca) + 578

 

SAINT EDOUARD

Roi d'Angleterre et martyr, poignardé vers 979

 

SAINT ANSELME

Evêque de Lucques + 1086

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !