Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2020 1 15 /06 /juin /2020 05:00
Pauline Jaricot

Pauline Jaricot

 

Pauline Marie Jaricot, née en 1799,  était une jeune fille de bonne famille lyonnaise. Ses parents étaient  plieurs et vendeurs de  soie aux Terreaux.

Son enfance est heureuse dans une fratrie de cinq frères et sœurs, et dans un milieu très aisé. Très pieuse, elle porte une dévotion toute particulière à Jésus.  Alors qu’elle n’a pas encore 17 ans, animée par son idéal et sa piété, elle décide d’aider les pauvres et ceux qui souffrent.  A 19 ans, Pauline recrute parmi les ouvrières de son quartier des jeunes filles partageant son enthousiasme et fonde les Réparatrices du Cœur de Jésus. Elle institue le sou hebdomadaire en faveur de la propagation de la foi.

 

Une Future Bienheureuse Lyonnaise

En 1826, elle créé  le Rosaire vivant,  œuvre apostolique pour aider les pauvres et les missions qui peu à peu se développent  partout,  en France et à l’étranger.  A  33 ans, en 1832, elle achète la maison de Lorette et consacre sa vie à l’œuvre du Rosaire vivant, Elle regroupe quelques compagnes pour l’aider dans sa tâche.  Le 27 janvier 1832, un bref de Grégoire XVI confirme l’approbation du Souverain Pontife. Le Rosaire Vivant compte très vite plus d’un million d’adhérents.  Ils seront plus de 2 millions à sa mort.

En 1836, Pauline obtient un acte d’affiliation à l’ordre dominicain pour tous les associés de l’œuvre du Rosaire vivant. Elle décédera le 9 janvier 1862. Le 13 février 1935 sa dépouille est transférée du caveau familial à l’église Saint Nizier. Une dalle évoque sa présence.

La chambre de Pauline Jaricot à la maison de Laurette au-dessous de Notre Dame de Fourvière.

La chambre de Pauline Jaricot à la maison de Laurette au-dessous de Notre Dame de Fourvière.

Dans un prochain article, je vous relate le miracle attribué à la Vénérable Pauline Jaricot.

 

Bonne journée à vous tous.

 

Caro.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ewondo 15/06/2020 18:34

L'autre jour, une devinette

À New York un grand patron américain m'avait invité en 1975 dans un chouette restaurant typique new-yorkais et en plat principal m'avait conseille la rouelle de jambon à l'ananas. (En fait j'étais très courtisé car je devais partir en poste au Nord Vietnam).)

La recette est simple en fait : faire griller la rouelle de jambon cru jusqu'à ce qu'elle soit bien dorée, ensuite dans une cocotte avec dans le fond un peu de beurre de cacahuètes faire dorer des morceaux d'ananas, mouiller avec 25 cl de vin blanc et du jus d'ananas, gingembre,

sauce tomate relevée de piment (chili) oignon violet haché er laisser longtemps mijoter jusqu'à ce que la viande soit bien cuite.

Personnellement j'ajoute des olives vertes fourrées à l'ail et aux poivrons rouges.

Je sers avec un riz cuit avec quelques cubes de bouillon de boeuf hyposodés/dégraissés ou volaille.

Si nous ne sommes pas très nombreux je prends des filets mignons, une des viandes les moins grasses ! C'est inratable ...

Pierre

Ewondo 15/06/2020 14:31

N'ayant pourtant pas la main verte, petit garçon j'avais ma planche personnelle dans le potager pour une culture plutôt curieuse, celle d'un fruit qui mûrit ... sous terre.

La fleur fécondée est déposée par la plante à environ 5cm sous terre où elle va se transformer en fruit qui mûrira pour donner ... l'arachide !

Voici cette fleur plutôt jolie :
https://nsa40.casimages.com/img/2020/06/15/200615020859219155.jpg

Le fruit est nommé par les indiens d'Amérique "cacahuète", ce qui signifie "cacao de terre". La cabosse de cacao est déjà curieuse en poussant directement sur le tronc de l'arbre ... quant aux Chinois, ils l'appellent "落花生 luòhuāshēng", ce qui signifie "fruit de la fleur qui s'enterre" :
https://i.goopics.net/d30lL.jpg

J'étais très fier d'un résultat plutôt abondant et depuis ce temps je préfère les arachides crus, encore que grillés à sec sans huile avec du sel à la truffe blanche, ce soit également exquis.

Mon train miniature HO avait une rame marchandise avec des wagons ouverts plein d'arachides en cosses ...

Aujourd'hui je ne joue plus au train électrique mais aime oreparee une recette de poulets aux arachides avec beurre de cacahuètes et graines entières avec bananes comme legumes ou gombos si j'en trouve, recette camerounaise classique ...

Pierre

Ewondo 15/06/2020 13:53

C'est incroyable à quel point ma cousine marseillaise ressemblait à la Vénérable Pauline Jaricot jeune !

Sur l'autre image, plus âgée, c'est moins évident ...

Pierre

Madame Zouave 15/06/2020 12:58

Merci Caro pour cette belle histoire. J'attends avec impatience le récit du miracle.
C'est une visite à prévoir pour la prochaine RIB à Lyon.

Bon après-midi à tous.

Madame Zouave

Ewondo 15/06/2020 10:52

Je reviens avec mes bouquets de fleurs, cette fois avec des volubilis que j'aime beaucoup :

https://nsa40.casimages.com/img/2020/06/15/200615102341293786.jpg

Voyant cette photo, j'ai été très étonné par la variété des couleurs.

À Yaoundé dans notre jardin, nous n'en avions que des bleues :


https://nsa40.casimages.com/img/2020/06/15/200615103053876772.jpg

Notre cuisinier gabonais avait déjà donné le tuyau de faire manger aux poules du vert de poireaux pour qu'elles aient des jaunes d'oeuf vermillon, avait également conseillé de leur ajouter des fleurs de volubilis et j'en étais chargé.

Le soir venu, ces fleurs s'enroulent sur elles même et j'en prenais un bon panier ... je faisais de même qund je ramassais des escargots. Pourquoi ? Tout simplement parce que les leghorns si elles n'en ont pas beaucoup d'un coup, ont la "dent dure" (c'est bien connu chez les poules ;-) et se battent comme des chiffonières, même le coq en avait peur ...

Le jour suivant j'allais leur donner les fleurs enroulées et plus faciles à gober ... en moins d'une minute c'était fait et si j'en avais, je leur donnais des escargots écrasés ...le sol de leur poulailler etant dammé pour éviter la bouillasse, elles ne trouvaient pas de vers de terre et l'avantage des escargots etait, outre les protéines animales, de leur apporter de quoi avoir des coquilles d'oeuf solides ! J'ai vu parfois, avant l'usage des escargots, des poules pondre des oeufs sans coquille ;-( !
C'est un problème local et je me demande comment faisaient les poules indigènes ...

Pierre

Ewondo 15/06/2020 11:00

Pour les coquilles d'oeuf bien dures, la possibilité de leur donner des coquillages de mer broyés.

Pierre

Ewondo 15/06/2020 08:42

Merci chère Caro pour ce beau récit que je n'avais pas lu tout à l'heure.

Pierre

Ewondo 15/06/2020 10:09

J'ai hâte de lire le miracle attribué à Pauline Jaricot.

Pierre

LR 15/06/2020 06:38

Merci, Caro, pour cette belle histoire.
LR

Ewondo 15/06/2020 06:09

Excellente journée à toute la Banquise.

Pierre

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !