Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2021 7 19 /09 /septembre /2021 09:10
MINES DE CUIVRE DE TIMNA EN ISRAËL

MINES DE CUIVRE DE TIMNA EN ISRAËL

SAINT PELEE

SAINT PATERMUTHE

 

Ces deux chrétiens, arrêtés durant la dernière persécution générale, furent condamnés aux mines en Palestine. Ils y bâtirent deux petits oratoires où ils s’assemblaient pour louer Dieu. Cet exercice leur procurait une douce consolation.

 

Informé par Firmilien, gouverneur de la province, l’empereur Galère les dispersa et les envoya dans des endroits différents ; les uns  aux mines de Chypre,  d’autres à celles du Mont-Liban. Peu de temps après, Firmilien fut décapité pour ses crimes. L’officier chargé de  surveiller les prisonniers déporta alors dans d’autres lieux les serviteurs de Jésus-Christ, conformément aux ordres du prince. Quatre d’entre eux furent brûlés vifs. Ces bienheureux martyrs furent Pélée et Nil, tous deux prêtres égyptiens, Elie, un prêtre et Patermuthe, lui aussi égyptien, d’un grand savoir et de grande réputation. C’est à ce dernier qu’Eusèbe et Saint Pamphile adressèrent leur apologie d’Origène.

 

19 septembre 2021
19 septembre 2021

NOTRE DAME DE LA SALETTE

19 septembre 1848 Notre Dame apparait à deux petits bergers. Mélanie Calvat et Maximin Giraud. Apparition reconnue le 19 septembre 1851.

 

SAINT JANVIER

Evêque de Bénévent et ses compagnons martyrs en 305

(Archives)

 

SAINT EUSTOCHE

Evêque de Tours, successeur de Saint Brice en 444.

 

SAINT SEINE

Abbé en Bourgogne, + vers 580

 

SAINT THEODORE

Archevêque de Cantorberry, + vers 690

 

SAINTE LUCIE D’ECOSSE

Vierge, + en 1090

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2021 6 18 /09 /septembre /2021 09:10
18 septembre 2021

SAINT METHODE

 

Méthode fut d’abord évêque d’Olympe, qui était une ville maritime de la Lycie. Par la suite, il fut transféré à l’évêché de Tyr où il succéda à Saint Tyrannion  martyrisé sous Dioclétien.

 

Saint Méthode versa son sang pour la foi à Chalcide en Grèce. Saint Jérôme situe sa mort vers les années 311 et 312. Il lui donne le titre de très-éloquent.

 

Les ouvrages de Saint Méthode étaient très prisés des anciens. Nous en avons des fragments dans Pothius, Saint Epiphane, Saint Jérôme et Théodoret, essentiellement  le livre du libre arbitre contre les valentiniens et de la résurrection des corps, contre Origène. Nous avons encore en entier le banquet des vierges, composé à l’imitation du banquet de Socrate par Platon. C’est un éloge de la virginité.

 

Saint Méthode est Docteur de l’Eglise et martyr.

 

18 septembre 2021

SAINT THOMAS DE VILLENEUVE

Archevêque de Valence en Espagne, + en 1555

(Archives)

 

SAINT FERREOL

Martyr à Vienne en Dauphiné, + vers 304

 

SAINT FERREOL

Evêque d’Uzès né en 521

 

SAINT JOSEPH DE CUPERTINO

Religieux conventuel de l’Ordre de Saint François

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2021 5 17 /09 /septembre /2021 09:10
FONTAINE DE SAINT ROUIN EN 1906

FONTAINE DE SAINT ROUIN EN 1906

CHAPELLE DE L'ERMITAGE DE SAINT ROUIN ET LA MAISON D'ACCUEIL
CHAPELLE DE L'ERMITAGE DE SAINT ROUIN ET LA MAISON D'ACCUEIL

CHAPELLE DE L'ERMITAGE DE SAINT ROUIN ET LA MAISON D'ACCUEIL

SAINT ROUIN1

 

 

Rouin état Irlandais. Il se fit moine et fut ordonné prêtre.

 

Il se retira dans l’abbaye de Tholey, située dans le diocèse de Trèves. Selon quelques auteurs, il fut élu par la suite supérieur du monastère ; mais il quitta l’abbaye car il se trouvait trop dérangé par les visites qui venaient de toutes parts.

 

Il partit avec quelques religieux dans une retraite à Verdun, où il passa deux ans auprès de Saint Paul, évêque de cette ville. Il forma ensuite le projet de s’établir dans la forêt de l’Argonne ; mais il ne put obtenir le consentement du propriétaire. Il fit alors un voyage à Rome avec ses disciples.

 

De retour en France, il revint dans la même forêt avec la permission de s’y établir. Il jeta les fondements de l’abbaye de Beaulieu qui dépend de la congrégation de Saint Vannes. L’église fut dédiée à Saint Maurice et à ses compagnons martyrs. La nouvelle communauté devint bientôt très nombreuse. Rouin fut honoré de la protection du roi Clovis II et de la reine Sainte Bathilde. Childéric, roi d’Austrasie, eut pour lui la même estime. Il confirma ce nouvel établissement par un diplôme et leur donna des terres.

 

Après avoir gouverné pendant trente ans son abbaye, Rouin voulut un successeur. Il se retira dans une petite solitude non loin de son monastère, dont il ne sortait que le dimanche quand sa présence était absolument nécessaire à la communauté. Il mourut un 17 septembre de l’an 680 âgé de 86 ans. On l’enterra dans l’abbatiale de l’abbaye de Beaulieu. Il est nommé dans le martyrologe gallican et dans celui des Bénédictins.

 

1. En latin, Rodingas, Chaudingus, Chrodincus.

                                             

 

ABBAYE DE BEAULIEU

ABBAYE DE BEAULIEU

IMPRESSION DES SITGMATES DE SAINT FRANCOIS

(Archives)

 

SAINT LAMBERT

Evêque de Maastricht, martyr, patron de Liège, + en 708

(Archives)

 

SAINTE COLOMBE

Vierge, martyre à Cordoue en Espagne, + en 853

 

SAINTE HILDEGARDE

Abbesse en Allemagne, + en 1179

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2021 4 16 /09 /septembre /2021 09:04
16 septembre 2021

SAINT CYPRIEN

 

 

Cyprien est appelé par las Latins Thascius-Cyprainus. Il eut pour père un des principaux sénateurs de Carthage. Il étudia les Belles-Lettres et la philosophie puis l’éloquence  avec beaucoup de succès, et fut promu professeur de rhétorique. C’était un emploi très honorable et il vivait avec un train de vie selon sa naissance. Il dit dans ses écrits à Donat qu’il avait vécu en ce temps-là au milieu des faisceaux, qui étaient chez les romains l’emblème de la souveraine magistrature ; mais il déplore avoir été esclave du vice et d’habitudes criminelles. Il était déjà âgé lorsqu’il abandonna le paganisme.

 

Il y avait à Carthage un saint prêtre nommé Cécilius. Cyprien se lia d’amitié avec lui, frappé par les discours qu’il entendait sur l’excellence de la religion chrétienne, et commença à goûter des vérités divines et la morale évangélique ; mais son cœur était encore emprisonné par les passions et l’amour du monde, ce qu’il a très bien décrit dans une lettre, où il reconnaît que tout ce qu’il a, il le doit à la miséricorde de Dieu, et qu’il faut demander avec humilité la grâce et la gloire, car sans elles, nous ne pouvons rien.

 

Cécilius fut l’instrument qui permit à Cyprien d’accéder à la connaissance de la Vérité : Cyprien le regarda toujours comme son père et son ange tutélaire, c’est pour cette raison qu’il se fit appelé Thascius Cecilius Cyprianus. Avant de mourir, Cecilius lui recommanda sa femme et ses enfants, car il avait été marié avant d’être ordonné prêtre.

 

Cyprien se mit avec ardeur à lire l’écriture sainte. Il résolu entre autres vertus de pratiquer la pureté pour arriver à la perfection. Peu de temps après son baptême, il vendit ses biens et les distribua aux pauvres. Par-là, dit Pontius, il renonça à toute mondanité et accomplit la loi de la charité, que Dieu préfère à tout sacrifice.

 

Cyprien lisait beaucoup et surtout les écrits de Tertullien son compatriote. C compte-tenu de ses connaissances, il se tenait sur ses gardes pour ne pas retomber dans la vanité. Il menait une vie retirée, de pénitence, progressant chaque jour.. La vénération qu’on lui portait, bien qu’il fût encore néophyte, fit que le peuple demanda à ce qu’il soit élevé au sacerdoce.

 

Il n’y avait qu’un an qu’il avait été ordonné prêtre, lorsque Donat, évêque de la ville, mourut. Le peuple et le clergé voulurent qu’il soit son successeur. Cyprien prit la fuite ; mais plus il refusait cette nouvelle dignité plus le peuple le pressait. Pour être sûrs qu’il ne s’échappe pas, il encerclèrent sa maison. Cyprien en sortit et, acclamé par le peuple et le clergé, il fut sacré évêque à l’unanimité en 248. Il y eut quelques personnes et cinq prêtres qui se déclarèrent contre, en disant qu’il n’était que novice dans l’Eglise ; mais Cyprien leur montra tant de bonté qu’ils se retirèrent.

 

Dans l’exercice de ces nouvelles fonctions, Cyprien avait le don d’allier la douceur et la charité avec le courage et la fermeté. On ne pouvait le regarder sans se sentir pénétré d’amour et de respect. Il était toujours souriant et son habillement était des plus simples, sans être négligé. Il prenait un grand soin des pauvres et des catéchumènes.

 

Mais la paix ne dura pas longtemps. L’empereur Philippe ayant envoyé Dèce en Pannonie pour y châtier les rebelles, ce dernier prit la pourpre. Le nouvel empereur s’avança en Italie, vainquit Philippe, qui fut tué à Vérone, et dont le fils subit le même sort à Rome en 249. Il commença son règne par la persécution des chrétiens. Son édit arriva à Carthage au début de l’année 250. A peine cet édit fut-il publié dans la ville que les païens crièrent :

 

 Cyprien aux lions ! Cyprien aux bêtes !

 

On le proscrivit sous le nom de Cecilius Cyprien, évêque des chrétiens, et il lui fut défendu de cacher ses biens. Le païens ne l’appelèrent plus que Coprien, mot qui en grec était une injure grossière. Mais malgré la persécution,Dieu  protégeait Cyprien. Pour se préserver de l’orage, Cyprien décida de fuir et d’aller de ville en ville selon la vision  qu’il avait eue. Bien que Rome l’accusât de délaisser son troupeau, ignorant les visions de Cyprien, c’était mieux ainsi, car il évitait le redoublement de fureur des païens.

 

 

Loin de ses fidèles, il leur écrivait souvent  pour les exhorter, les consoler, les reprendre, les animer, les incitant à prier continuellement :

 

- Car il m’a été dit dans une vision : Demandez et vous recevrez.

 

Il leur disait qu’il fallait qu’ils se ressaisissent de leur relâchement occasionné par une longue paix, et que selon la vision qu’il avait eue (celle d’un immense gladiateur qui s’efforçait de détruire les chrétiens), la paix reviendrait dans l’Eglise.

 

Il confia les rênes de son diocèse à ses vicaires, dont les uns étaient évêques, tels que Caldoine et Herculan et des prêtres comme Rogatien, Numidique et Tertulle. Les affaires de l’Eglise n’étant pas encore assez embrouillées, apparut  le schisme de Novat et de Félicissime, et la dispute s’éleva sur l’absolution de ceux qui étaient tombés durant la persécution.

 

Félicissime et les cinq prêtres étaient ceux qui s’étaient opposés à l’élection de Cyprien. Novat, prêtre de la même ville, devint ouvertement schismatique. C’était un prêtre de caractère inquiet, féru de nouveautés, dont la foi était suspecte. On l’accusait d’avoir pillé les veuves et les orphelins, les biens de l’Eglise, et d’avoir laissé mourir de faim son père qui habitait dans un village, sans lui rendre ses derniers devoirs. Ces accusations furent prouvées par ses frères. Il méritait d’être déposé et être exclu de la communion des fidèles ; mais la persécution empêchait toute assemblée.

 

Novat se sépara de son évêque, réunit des partisans et s’arrogea le droit d’ordonner diacre Felicissime, homme qui lui ressemblait. Ils attirèrent cinq autres prêtres et commencèrent à réunir leurs assemblées sur la montagne. Accusant les évêques de sévérité envers les apostats, ils les accueillaient en leur donnant la communion, sans repentir et sans pénitence.

 

Voyant le désastre, Cyprien envoya des prêtres et des évêques pour les excommunier et écrivit à son troupeau une lettre pour les prémunir du schisme. Cependant, Novat et Novatien ayant provoqué à Rome un schisme contre le pape Corneille, Cyprien écrivit son livre de l’Unité de l’Eglise.

 

Malgré tout, la faiblesse des schismatique devant la persécution de Dèce fit que beaucoup d’entre eux sacrifièrent aux idoles : on les appela lapsi ou tombés. Certains obtinrent de l’argent ou des certificats qu’ils portaient au cou attestant qu’ils avaient sacrifié et on les nomma les libellatici. Ceux qui revenaient à la foi avaient plusieurs années de pénitence avant d’être de nouveau acceptés dans la communion. Etaient exemptés ceux en danger de mort qui, eux, recevaient l’absolution. On donnait le nom d’indulgences à la relaxation de ces pénitents. On donnait aussi des indulgences aux pénitents, aux martyrs ou aux confesseurs emprisonnés pour la foi, après les avoir examinés. Cette pratique avait lieu en Afrique, en Egypte et en Asie-Mineure. Il y eut des abus sur les indulgences et Cyprien les condamna par trois lettres qu’il écrivit en juin 250 où il dit clairement :

 

- Quiconque mangera et boira indignement, sera coupable du corps et du sang du Seigneur.

 

Plusieurs lettres furent échangées avec Rome au sujet de la communion donnée à ceux qui revenaient à la foi et à ceux en danger de mort qui recevaient l’absolution. Rome a toujours été en accord avec Cyprien. A contrario, Novat soutenait les prêtres qui se révoltaient contre leur évêque. En 251, Novat se retira à Rome. La même année, le siège étant vacant depuis un certain temps, Corneille fut élu pape. Cyprien le félicita de son élection et ensemble ils se concertèrent pour lutter contre l’hérésie.

 

En Afrique, le proconsul ayant changé en 250, la persécution diminua considérablement à Carthage. L’année suivante, l’empereur Dèce périt avec son fils à cause de la trahison du général Gallus, dans la bataille d’Abrutum en Mysie, contre les Carpes, nation Scythe. Cet événement laissa respirer les fidèles. Cyprien put revenir à Carthage après un exil de deux ans. Dès son arrivée à Carthage, il réunit un concile avec de nombreux évêque où les schismatiques furent condamnés. Dans un deuxième concile, l’année suivante, peu de temps après Pâques, ils obtinrent une indulgence plénière à l’occasion de la persécution de Gallus qui menaçait l’Eglise. C’est à cette époque que Cyprien écrivit le traité de Lapsis  (ou de ceux qui étaient tombés).

 

 Les visions continuèrent à être fréquentes à cette époque, et Cyprien en rapporte plusieurs (par des lettres écrites à ses diacres) en disant que Dieu le favorisa. C’est ainsi qu’il justifia sa fuite sous Dèce, pour, par la suite, pouvoir de nouveau s’occuper de son troupeau.

 

/…/

 

Les persécutions continuèrent et Cyprien finit par être capturé et emprisonné en 258. Cette même année, il comparut devant le tribunal du proconsul. Le scénario était toujours le même. Questions, réponses, sur le fait d’être chrétien et de refuser de sacrifier aux dieux romains.

 

Quand le jugement fut terminé et qu’il fut condamné à mort, il sortit par la porte du prétoire et, des tribuns et des centurions l’encadrant, on le conduisit à la campagne dans un lieu arboré où devait avoir lieu son supplice. Cyprien, arrivé au lieu prévu, se mit à genoux pour prier Dieu. On lui enleva sa dalmatique et il demeura en chemise. Il se banda lui-même les yeux et demanda à un diacre de lui lier les mains. Les chrétiens se mirent autour de lui avec des linges et des mouchoirs pour recueillir son sang. On lui coupa la tête le 14 septembre 258. Ses fidèles emportèrent rapidement son corps pour l’enterrer provisoirement dans un champ voisin sur le chemin de Mappale. On y bâtit deux églises, l’une appelée Mappalia à l’endroit de sa décapitation et qui par la suite prendra le nom de Mensa Cypriana ou table de Cyprien.

 

De retour de Perse, Charlemagne obtint du roi mahométan d’Afrique la permission d’ouvrir le tombeau de Saint Cyprien et d’emporter ses restes qui, selon Agobard, furent déposés dans la ville d’Arles en 802, en 806 selon une autre version. Par la suite, les reliques furent transportées à Lyon en l’église Saint Jean Baptiste. Charles le Chauve fit transférer les reliques à Compiègne et on les enferma avec celles de Saint Corneille qui se gardent dans cette abbaye (Abbaye Saint Corneille). Une partie de ces reliques se trouve dans la collégiale de Rosnay en Flandre.

BASILIQUE SAINT CYPRIEN DE CARTHAGE
BASILIQUE SAINT CYPRIEN DE CARTHAGE

BASILIQUE SAINT CYPRIEN DE CARTHAGE

SAINT CORNEILLE

Pape et martyr en 252 (Archives)

 

SAINTE EUPHEMIE

Vierge et martyre vers 507

 

SAINT LUCIE et SAINT GEMINIEN

Martyrs de Syracuse

 

SAINT NINIEN ou NINYAS

Apôtre des Pictes Méridionaux, + en 432

 

SAINTE EUGENIE

Vierge, + en 735

 

SAINTE EDITH

Vierge en Angleterre, + en 984

       

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2021 3 15 /09 /septembre /2021 09:09
15 septembre 2021

SAINT NICETAS

 

Sabas et Nicétas sont les deux plus célèbres martyrs de la nation des Goths. L’Eglise honore le premier le 12 avril. Les Grecs placent le second dans la classe de ceux qu’ils appellent les Grands Martyrs.

 

Nicétas naquit sur les bords du Danube et fut converti dans sa jeunesse par Théophile, évêque des Scythes et des Goths, sous le règne de Constantin.

 

Lorsque Valens monta sur le trône, la nation des Goths était gouvernée par des rois. Athanaric régnait sur ceux de l’Orient et sa domination confinait à l’empire romain du côté de la Thrace. C’était un prince barbare qui portait aux chrétiens une haine mortelle. En 370, il déclencha une persécution violente contre les fidèles de ses états (Moldavie, Valachie et Bessarabie).

 

Il fit placer une idole sur un chariot et la faisait traîner partout. Ceux qui ne se prosternaient pas devant son passage étaient mis à mort. Les réfractaires étaient brûlés dans leurs maisons ou dans leurs églises. Quelquefois, ils étaient massacrés au pied de l’autel. Nicétas périt ainsi par le feu et remporta la couronne du martyre1.

 

1. Stilting dit que les Goths furent catholiques jusqu’en 376, qu’Ulphilas, leur évêque, embrassa l’arianisme et pervertit une grande partie de la nation.

EGLISE NIKITSKAIA A VLADIMIR

EGLISE NIKITSKAIA A VLADIMIR

NOTRE DAME DES SEPT DOULEURS

 

SAINT NICOMEDE

Martyr à Rome, + vers 90

 

SAINT JEAN LE NAIN

Anachorète de Scété

 

SAINT ACHART

Abbé de Jumièges, + vers l’an 687

 

SAINT EVRE ou APER

Septième évêque de Toul en Lorraine, cinquième siècle.

 

SAINTE EUTROPE ou EUTROPIE

Veuve en Auvergne, cinquième siècle

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2021 2 14 /09 /septembre /2021 09:10
14 septembre 2021

SAINT MATERNE

 

Tout ce que l’on peut dire sur sa vie c’est qu’il fut envoyé par le Saint Siège dans les Gaules avec Saint Euchaire et Saint Valère, vers la fin du troisième siècle, pour y prêcher l’évangile. Il fut successivement évêque de Cologne et de Trèves et mourut peu avant l’année 347.

 

Il assista, comme évêque de Cologne, à deux conciles qui se tinrent contre les Donatistes, l’un à Rome le 2 octobre 313, et l’autre en Arles, le 1er août 314. L’Alsace l’honore comme apôtre ; il y détruisit l’idolâtrie et y bâtit plusieurs églises sous l’invocation de Saint Pierre. On lui attribue celle de Saint-Pierre-le-Vieux à Strasbourg, et celle de Dompeter à  Molsheim.

EGLISE SAINT PIERRE LE VIEUX DE STRASBOURG

EGLISE SAINT PIERRE LE VIEUX DE STRASBOURG

EGLISE SAINT PIERRE DITE DE  DOMPETER A MOLSHEIM

EGLISE SAINT PIERRE DITE DE DOMPETER A MOLSHEIM

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2021 1 13 /09 /septembre /2021 09:12
EGLISE SAINT AME ET SAINT MAURANT DE DOUAI

EGLISE SAINT AME ET SAINT MAURANT DE DOUAI

SAINT AMAT ou AME

 

Amat, couramment appelé Amé, était issu d’une famille riche et pieuse. Dès le berceau, il fut élevé avec les exemples de la vertu et de la piété. Sa vivacité d’esprit et la solidité dans le jugement lui firent faire de rapides progrès dans les études.

 

 Arrivé à l’âge adulte, il entra dans le clergé et se conforma à toutes les fonctions requises avec ardeur et dévotion. A la fin de son cursus, il se retira dans l’abbaye d’Agaune et bientôt l’amour des saintes lettres et sa régularité le rendirent célèbre. Il obtint la permission de l’abbé de rester dans une petite cellule taillée dans le roc, dans laquelle il avait un oratoire aujourd’hui appelé Notre-Dame du Roc. Peu de temps après, on le tira de sa retraite, en 669, pour le placer sur le siège épiscopal de Sion en Valais. Il instruisit son peuple avec zèle et s’occupait ardemment des pauvres. En un mot, il accomplissait parfaitement sa fonction. Au bout de cinq ans Dieu, le mit à l’épreuve à travers les vexations du roi Thierri.

 

Thierri III, fils de Clovis II, roi de France, fut pendant plusieurs années adonné au vice par des ministres corrompus. Il est le premier des rois à avoir été gouverné par les maires du palais et auxquels on donne le titre de rois fainéants.

 

Ebroïn, ce terrible persécuteur de tant de saints, subit sa peine de son vivant. Il fut massacré en 679.

Saint Amé rendit son âme à Dieu vers 690.

Le roi Thierri mourut en 691, rentré dans la grâce de Dieu depuis quelques années. Il se reprocha même l’injuste traitement qu’il avait infligé à Amé, et dans l’intention d’expier son crime, il fit plusieurs donations à l’abbaye de Breuil, dont les reliques de Saint Amé. Cette maison n’était qu’une communauté de prêtres séculiers, ou pour d’autres auteurs, de moines.

 

Durant les incursions normandes, les moines de Breuil emportèrent les reliques de Saint Amé et se retirèrent à Soissons puis à Douai. Cette translation eut lieu le premier mai 870, sous le ministère d’Eruannic, abbé de Breuil, et de Saint-Bain, cinquième évêque de Thérouenne. Les moines obtinrent la permission de se fixer à Douai. Leur monastère fut changé en collégiale en 940. Il y eut longtemps un prieuré et une chapelle à Breuil, à l’endroit où Saint Mauront avait reçu Saint Amé et où ils avaient mené ensemble une vie anachorétique. La terre de Breuil appartient encore aujourd’hui à l’église de Saint Amé de Douai (début XIXè siècle). En 1485, on transféra les reliques de Saint Mauront de Marchiennes à Breuil.

Saint Amé est le patron de la ville de Douai en Flandres.

 

On trouve dans le martyrologe romain un autre Saint Amé, Saint Amet, né dans le territoire de Grenoble, qui se retira encore jeune dans le monastère d’Agaune. Par la suite, il se rendit à Luxeuil avec Saint Romaric. On l’en retira en 620 pour le nommer abbé de Remiremont. Il mourut en 627 et ses reliques sont gardées à Remiremont, dans le diocèse de Toul.

 

 

 

CLINIQUE SAINT AME A DOUAI

CLINIQUE SAINT AME A DOUAI

13 septembre 2021

SAINT EULOGE

Patriarche d’Alexandrie l’an 608 (Archives)

 

SAINT LIDOIRE

Evêque de Tours, + en 371

 

SAINT MAURILLE

Evêque d’Angers, + en 1067

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2021 6 11 /09 /septembre /2021 09:12
11 septembre 2021

SAINT PATIENT

 

Dieu suscita Patient pendant les calamités qui affligèrent la Gaule durant la cinquième siècle. Ses vertus le firent monter sur le siège de Lyon, peu avant l’année 470, quelque temps après le mort de Saint Eucher. Son zèle ne se limita pas à sa province métropolitaine, mais rayonna dans toute la Gaule.

 

Il employa ses revenus à construire des églises, à réparer et à embellir les anciennes et à nourrir les pauvres. Saint Sidoine Apollinaire, son ami, assure qu’il avait toutes les vertus épiscopales;  l'on ne sait ce que l’on doit admirer le plus en lui, ou son zèle pour la gloire de Dieu, ou sa charité pour les indigents. Il savait comme Saint Ambroise tempérer la sévérité par la douceur, et une intense activité par la prudence.

Ses soins et ses discours convertirent un grand nombre d’hérétiques et attirèrent beaucoup de nouveaux fidèles.

 

Les Bourguignons, alors maîtres de la ville de Lyon, étaient presque entièrement barbares et de plus, infectés de l’arianisme et du photinianisme. Le saint évêque trouva le moyen de gagner leurs cœurs, d’éclairer leurs esprits et de les convaincre de la vérité.

 

On lui attribue un des sermons qui porte le nom d’Eusèbe d’Emèse1 en Syrie (le quarante-huitième). C’est une réfutation de l’arianisme et du photinianisme.

 

Patient engagea un prêtre  originaire de Constance qui faisait partie de son clergé à écrire la vie de Saint Germain d’Auxerre, laquelle lui est dédiée. Patient mourut vers l’an 480.

 

1. Eusèbe était évêque de cette ville sur l’Oronte, et semi-arien. Il vivait vers l’an 340. La plupart des homélies publiées en son nom ont été composées par des évêques gaulois, dans les premiers temps de l’Eglise Gallicane. Plusieurs autres sermons sont attribués à Saint Patient, Le Mire, Papire Massou et Théophile Raynaud.

 

 

 

 

11 septembre 2021

SAINT PROTE et SAINT HYACINTHE

Martyrs (Archives)

 

SAINT PAPHNUCE

Evêque dans la Thébaïde (Archives)

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2021 5 10 /09 /septembre /2021 09:10
RUINES DE LA BASILIQUE SAINT CYPRIEN DE CARTHAGE
RUINES DE LA BASILIQUE SAINT CYPRIEN DE CARTHAGE

RUINES DE LA BASILIQUE SAINT CYPRIEN DE CARTHAGE

 

SAINT NEMESIEN

et ses compagnons,

martyrs et les autres

confesseurs

en Numidie.

 

 

Dans la huitième année de la persécution de Valérien, Saint Cyprien fut exilé à Curube par le proconsul de Carthage. Les autres chrétiens ne furent pas épargnés. Le proconsul de Numidie les traita avec beaucoup de cruauté. Les uns furent suppliciés et les autres condamnés à des travaux forcés.

 

Du lieu de son exil, Saint Cyprien leur écrivit une lettre de soutien, se joignant à eux par la pensée puisqu'il ne pouvait pas être des leurs, compte tenu de son exil. Cependant, leur dit-il, je suis avec vous de corps et d’esprit. Saint Némésien et ses compagnons répondirent à Saint Cyprien :

 

- Prions, disent-ils, les uns pour les autres, afin que Dieu, Jésus-Christ et ses anges viennent à notre secours dans nos besoins.

 

Les principaux noms de ces saints que l’on lit dans le martyrologe romain sont Némésien, Félix, Luce, un autre Félix, Littée, Polien, Victor, Jader et Datif, évêques.

PLAN DE LA BASILIQUE

PLAN DE LA BASILIQUE

SAINT NICOLAS DE TOLENTIN

Ermite de Saint Augustin, l’an 1308 (Archives)

 

SAINTE PULCHERIE

Impératrice, l’an 453 (Archives)

 

SAINT SALVI

Evêque d’Albi en Languedoc, sous les règnes de Gontran, Childebert et Chilpéric.

 

SAINT FINIEN ou WINNIN

Evêque en Irlande

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2021 4 09 /09 /septembre /2021 09:10
SAINT VERAN

SAINT VERAN

SAINT VERAN1

 

Véran était le fils d’Eucher, évêque de Lyon. Des ecclésiastiques s'occupèrent de son éducation et de celle de son frère, Salonius.  Après avoir passé quelque temps dans l’abbaye de Lérins, il fut placé sous la conduite du célèbre Salvien, prêtre de Marseille ; mais Salvien lui-même dit que personne ne leur donna des leçons plus salutaires que leur père Eucher. Il continua même à les instruire après qu’ils furent élevés dans l’épiscopat. On ne sait pas sur quel siège Salonius fut placé. Les uns disent Genève et les autres Glandève (Entrevaux, dans l'archidiocèse d’Embrun). Quoi qu’il en soit, son nom est célèbre parmi les grands hommes de son siècle.

 

Quant à Véran, il fut placé sur le siège de la ville de Vence en Provence. On ne sait rien sur ses travaux dans l’épiscopat. On sait qu’il fut employé par le pape Hilaire  pour la défense de la ville d’Arles. Il fut enterré dans sa cathédrale et son corps ne fut levé de terre qu’en 1495. Il semble être mort vers le milieu du cinquième siècle. On lui attribue la lettre que les évêques Cérétius, Salonius et Véranus écrivirent au pape Léon, pour le féliciter de son zèle contre l’eutychianisme et contre les hérésies qui tendaient à corrompre la pureté de la foi des Gaules.

 

1. Saint Véran, priez pour nous en ces temps troublés…

ANCIENNE CATHEDRALE DE VENCE. NOTRE DAME DE LA NATIVITE

ANCIENNE CATHEDRALE DE VENCE. NOTRE DAME DE LA NATIVITE

CHEVET DE L'ANCIENNE CATHEDRALE NOTRE DAME DE LA SEDS A GLANDEVE-ENTREVAUX
CHEVET DE L'ANCIENNE CATHEDRALE NOTRE DAME DE LA SEDS A GLANDEVE-ENTREVAUX

CHEVET DE L'ANCIENNE CATHEDRALE NOTRE DAME DE LA SEDS A GLANDEVE-ENTREVAUX

SAINT GORGONIUS

SAINT DOROTHEE

et leurs compagnons martyrs en 304 (Archives)

 

SAINT OMER

Evêque de Térouenne, + en 670 (Archives)

 

SAINT KIARAN

Abbé en Irlande, + en 549

 

SAINTE OSMANNE

Vierge, au septième siècle

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2021 3 08 /09 /septembre /2021 09:10
EGLISE SAINT SIDRONIUS OU CYDROINE (à 6 km de Joigny en Bourgogne)

EGLISE SAINT SIDRONIUS OU CYDROINE (à 6 km de Joigny en Bourgogne)

SAINT SIDRONIUS

 

On ne sait pas grand-chose de ce saint, sinon qu’il versa son sang pour la foi à Rome durant la persécution d’Aurélien. Sa fête principale est le 11 juillet.

Baudoin-de-Lille, quatrième du nom, surnommé le Pieux, fondateur des collégiales d’Harlebeck, d’Aire et de Lille, près de Courtray, et enterré dans la dernière de ces églises, était mort en 1067.

Adèle, sa femme, fit un voyage à Rome, où elle reçut le voile des mains du pape Alexandre II. En retournant dans sa patrie, elle rapporta avec elle les reliques de Saint Sidronius, dont elle enrichit le monastère des religieuses bénédictines qu’elle avait fondé à Méessène, situé à huit kilomètres d’Ypres, et dans lequel elle finit ses jours.

 

Adèle est honorée le 8 janvier dans le monastère de Méessène, dont elle est la fondatrice.

INTERIEUR DE L'EGLISE SAINT CYDROINE

INTERIEUR DE L'EGLISE SAINT CYDROINE

NATIVITE DE LA TRES SAINTE VIERGE

(Archives)

 

SAINT ADRIEN

Martyr à Nicomédie (Archives)

 

SAINT EUSEBE, SAINT NESTABLE, SAINT ZENON et SAINT NESTOR

Martyrs à Gaza sous le règne de Julien-l’Apostat.

 

SAINT CORBINIEN

Evêque de Frisengen en Bavière, + en 730

 

SAINT DISEN ou DISIBOBE

Evêque régionaire, + en 700

 

LE SAINT NOM DE MARIE

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2021 2 07 /09 /septembre /2021 09:11
SAINT EUVERTE

SAINT EUVERTE

EGLISE SAINT EUVERTE D'ORLEANS

EGLISE SAINT EUVERTE D'ORLEANS

SAINT EUVERTE

 

Euverte (en latin Evortius, Evustius, Eortius) vivait à l’époque de Constantin-le-Grand et mourut vers 340, évêque d’Orléans. Quoi que son nom soit fort célèbre dans les anciens martyrologes d’Occident, nous n’avons pas d’histoire authentique de ses actions.

 

Il y a eu différentes translations de ses reliques à l’abbaye qui porte son nom à Orléans. Le culte de ce saint était autrefois aussi célèbre en Angleterre qu’en France, et les protestants n’ont pas effacé son nom de leur nouvelle liturgie.

ANCIENNE ABBAYE SAINT EUVERTE. FABRIQUE DE SALPETRE, PUIS USINE DE COTON. PENSIONNAT ET AUJOURD'HUI LYCEE PROFESSIONNELL

ANCIENNE ABBAYE SAINT EUVERTE. FABRIQUE DE SALPETRE, PUIS USINE DE COTON. PENSIONNAT ET AUJOURD'HUI LYCEE PROFESSIONNELL

7 septembre 2021

SAINT CLOUD

Prêtre en 560 (Archives)

 

SAINTE REINE

Vierge et martyre en Bourgogne en 251 (Archives)

 

SAINT ALPIN

Evêque de Châlons-sur-Marne, + milieu du cinquième siècle.

 

SAINT ALCMOND et SAINT THILBERT

Evêques d’Hexam en Angleterre, + vers 780

 

SAINT ETIENNE

Chartreux, évêque de Die en Dauphiné, + en 1203

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2021 1 06 /09 /septembre /2021 09:10
6 septembre 2021

SAINT CHAGNOALD ou CAGNOALD

 

Chagnoald, appelé aussi Chagnon, était le fils de Chagnéric ou Agnéric, un des principaux seigneurs de la Brie. Il était le frère de Faron, évêque de Meaux, et de Sainte Fare, abbesse d’Eboriac. Il suivit dans son exil Saint Colomban dont il était le disciple ; il revint ensuite à Luxeuil.

 

Sainte Fare ayant demandé à Saint Eustase, successeur de Saint Colomban, quelques-uns de ses religieux pour établir une communauté d’hommes à Eboriac, Chagnoald et Saint Walbert lui furent envoyés. Ces deux nouveaux moines s’acharnèrent à faire fleurir le nouveau monastère ; puis Walbert retourna à Luxeuil, mais Chagnoald resta à Eboriac, que l’on connaît aujourd’hui sous le nom de Faremoutiers. Il y resta jusqu’à sa nomination d’évêque de Laon.

 

On sait peu de choses sur sa vie sauf qu’il assista au concile de Reims en 625, et qu’il souscrivit aux titres de la fondation de l’abbaye de Solignac en Limousin, érigée par Saint Eloi en 631 alors qu’il était encore laïc.

 

Saint Chagnoald mourut d’apoplexie vers 633, comme nous l’apprenons d’une lettre de Saint Paul de Verdun à Didier de Cahors à qui il demanda la nouvelle. Les auteurs de Gallia Christiana situent sa mort en 640.

SAINT COLOMBAN

SAINT COLOMBAN

ABBAYE NOTRE DAME ET SAINT PIERRE DE FAREMOUTIERS  BRIE

ABBAYE NOTRE DAME ET SAINT PIERRE DE FAREMOUTIERS BRIE

6 septembre 2021
6 septembre 2021
6 septembre 2021

SAINT PAMBON de NITRIE

Abbé (Archives)

 

SAINT ELEUTHERE

Abbé de Saint Marc près de Spolette en Italie.

(Archives)

 

SAINTE BEGE ou BEES

Vierge en Ecosse

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2021 7 05 /09 /septembre /2021 09:10
SAINT ALTON DE BAVIERE

SAINT ALTON DE BAVIERE

SAINT ALTON

 

Alton était un moine écossais d’une grande vertu.S'étant rendu en Allemagne vers le milieu du huitième siècle, il devint célèbre par ses miracles, et fonda en Bavière, grâce aux libéralités du roi Pépin, l’abbaye d’Altmunter que les Allemands appellent Altenmunster1.

 

Les peuples parmi lesquels il vivait étaient desbarbares, plongés dans le vice et la superstition ; mais suite à l’humilité de ce moine, de nombreuses conversions s’opérèrent.

 

On honore Saint Alton en Allemagne le 9 février qui semble avoir été le jour de sa mort ; mais il est fêté le 5 septembre en Angleterre. L’abbaye d’Altmunster fut rebâtie au cinquième siècle et donnée aux religieuses Brigittines.

 

1. Les moines écossais ou irlandais fondèrent plusieurs abbayes en Allemagne, par exemple les abbayes de Honau et de Mourbach en Alsace, entre 721 et 727. Ils établirent encore des monastères à Erford, Ratisbonne, Wurtzbourg, Nuremberg, Vienne, Eichstadt, etc.

.

RESTES DE L'ABBAYE DE ALTENMUNSTER DE LORACH
RESTES DE L'ABBAYE DE ALTENMUNSTER DE LORACH

RESTES DE L'ABBAYE DE ALTENMUNSTER DE LORACH

5 septembre 2021

SAINT BERTIN

Abbé (Archives)

 

SAINT CORENTIN

Ier Evêque de Cornouailles ou de Quimper, dans la Basse-Bretagne.

 

SAINT GENEBAUD

Ier Evêque de Laon, contemporain de saint Rémi de Reims.

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2021 6 04 /09 /septembre /2021 09:10
SAINT CUTHBERT DE DURHAM

SAINT CUTHBERT DE DURHAM

LA TRANSLATION DE SAINT CUTHBERT

 

Bède rapporte dans ses écrits qu' avant de mourir Saint Cuthbert recommanda à ses fidèles, s’ils étaient menacés par les schismatiques ou les infidèles, de fuir en emportant son corps.

 

La province du Northumberland ayant été ravagée par les pirates Danois en 875, Sardulf, évêque de Endred, et l'abbé de l’abbaye de Lindisfarme partirent avec tous les moines, chargés de la précieuse dépouille de leur père, et errèrent çà et là pendant sept ans. Ils se fixèrent en 882 à Concester, petite ville voisine de la muraille des Romains. L’évêque y fixa son siège qui, selon Camdem, y demeura pendant 113 ans.

 

Le roi Alfred et le chef des Danois accordèrent la paix pour un mois à tous ceux qui se réfugieraient auprès de la châsse du saint. Alfred donna à la nouvelle église tout le terrain situé entre Tyne et la Teysse, suivant l’auteur des Fleurs de l’histoire d’Angleterre, que quelques uns attribuent à Matthieu de Westminster.

 

En 995, l’évêque Aldune, fuyant les nouvelles incursions des Danois, se retira avec le corps du saint à Rippon, puis à Durham. Cette dernière place, bien que forte par sa situation, n’était pas habitée. Les paysans, touchés de compassion, coupèrent du bois pour construire une église et deux cellules aux moines. Le corps de Saint Cuthbert était resté sans corruption. Il s’opéra près de sa châsse plusieurs miracles dont on trouve la relation dans les écrits de Siméon de Durham. Autrefois, dans le diocèse de Durham, l’évêque Guillaume,  avec les moines venus de Wérémonth et de Jarrow, célébrait le 4 septembre la fête de la Translation des reliques de Saint Cuthbert.

CATHEDRALE SAINT CUTHBERT DE DURHAM
CATHEDRALE SAINT CUTHBERT DE DURHAM

CATHEDRALE SAINT CUTHBERT DE DURHAM

CATHEDRALE DE DUHRAM, LE COEUR

CATHEDRALE DE DUHRAM, LE COEUR

SAINT MARCEL et SAINT VALERIEN

Martyrs en 179 (Archives)

 

SAINT MARIN

Diacre (Archives)

 

SAINTE IDE de BOLOGNE

Epouse d'Eustache II. XIè siècle

 

SAINTE IDE

Veuve, IXè siècle

 

 

SAINTE ROSALIE

Vierge à Palerme, + en 1160

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2021 5 03 /09 /septembre /2021 09:10
SAINT MANSUY DE TOUL

SAINT MANSUY DE TOUL

RELIQUAIRE DE SAINT MANSUY

RELIQUAIRE DE SAINT MANSUY

SAINT MANSUY ou MANSU

 

Mansu ou Mansuy, premier évêque de Toul, vivait sous le règne de Constant-le-Jeune, fils de Constantin-le-Grand, lequel résidait à Trèves et protégeait les missionnaires qui prêchaient l’évangile dans cette partie de l’empire.

 

On lit dans le bréviaire de Toul que Mansuy était Ecossais de naissance. Il est nommé dans Adon et dans le martyrologe romain. Deux anciennes abbayes de Bénédictins, l’une dite de Saint Mansu et l’autre de Saint Evre, ont donné leurs noms à deux faubourgs de la ville dans lesquelles elles sont situées. On garde dans la première le corps de notre saint évêque enfermé dans une châsse.

ABBAYE SAINT MANSUY DE TOUL

ABBAYE SAINT MANSUY DE TOUL

3 septembre 2021
ABBAYE SAINT EVRE DE TOUL

ABBAYE SAINT EVRE DE TOUL

REPRESENTATION DE LA TOUR DE BABEL A L'ABBAYE SAINT EVRE

REPRESENTATION DE LA TOUR DE BABEL A L'ABBAYE SAINT EVRE

SAINT SIMEON STYLITE dit LE JEUNE

L’an 592 (Archives)

 

SAINT REMACLE

Evêque de Maastricht, + vers 664

 

SAINT PIE X

Pape et confesseur 1835-1914.

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2021 4 02 /09 /septembre /2021 09:10
CATHEDRALE SAINT ANTONIN DE PAMIERS

CATHEDRALE SAINT ANTONIN DE PAMIERS

SAINT ANTONIN

 

 

Saint Antonin, dont le culte est célèbre en Guyenne, en Rouergue et dans le Languedoc, est honoré en ce jour à Pamiers. Il est le même que le saint martyr Antonin, qui souffrit à Apamée, en Syrie. L’erreur est sans doute due au fait que le nom de ces deux villes est le même en latin. Ceux qui ont situé le martyre de Saint Antonin à Pamiers ne méritent aucune créance. Il s’agit bien de Saint Antonin martyr en Syrie. Il y avait à la fin du huitième siècle un monastère dédié à son invocation et enrichi de ses reliques.

 

Pépin, qui a été la tige de la seconde race de nos rois, y fit des donations considérables. On raconte plusieurs miracles opérés par l’intercession de ce saint. Il se forma petit à petit une ville autour de l’abbaye, qui a depuis été érigée en siège épiscopal.

INTERIEUR DE LA CATHEDRALE DE PAMIERS

INTERIEUR DE LA CATHEDRALE DE PAMIERS

SAINT ETIENNE

Roi de Hongrie, (Archives)

 

SAINT JUST

Evêque de Lyon (Archives)

 

SAINT GUILLAUME

Evêque de Roschild en Zélande, + en 1067

 

SAINT MAWS

En Angleterre

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2021 3 01 /09 /septembre /2021 09:10
1er septembre 2021

SAINT FIRMIN LE CONFESSEUR

 

 

Firmin, dit le Confes ou le Confesseur, était le fils de Faustinien, un des premiers magistrats des Gaules. Son père l’ayant fait baptiser par Saint Firmin, martyr, premier évêque d’Amiens, voulut qu’il porte le nom de celui qui l’avait régénéré. Sa vie et ses actions sont entièrement inconnues. On sait seulement qu’il succéda sur le siège d’Amiens à Euloge, second évêque de cette ville, vers le milieu du quatrième siècle. On ajoute qu’il gouverna son Eglise pendant quarante ans. On l’enterra dans l’église de la Sainte Vierge, dite aujourd’hui de Saint Acheul, qu’il avait fait bâtir.

 

Saint Salve leva son corps de terre au septième siècle, le transporta dans sa cathédrale et l’y déposa dans un caveau qui était à l’Orient. Otger, évêque d’Amiens, donna, en 893, une portion de ses ossements à la collégiale Saint Quentin. Le cardinal Simon, légat apostolique, mit ses reliques dans une nouvelle châsse en 1279, et Pierre Sabbatier, évêque de la même ville, les vérifia en 1715. Sur la fin du dix-huitième siècle, quelques critiques voulurent disputer à la cathédrale d’Amiens l’avantage de posséder les reliques de Saint Firmin Le Confesseur, mais ils furent solidement réfutés.

Le portail Saint-Firmin, au trumeau, statue du saint évêque, au tympan, invention et translation de sa dépouille

Le portail Saint-Firmin, au trumeau, statue du saint évêque, au tympan, invention et translation de sa dépouille

SAINT GILLES

Abbé, vers la fin du septième siècle (Archives)

 

SAINT SIXTE et SAINT SINICE

Premiers évêques de Reims et de Soissons (Archives)

 

SAINT LEU

Evêque de Sens, + vers 623

 

SAINT VICTUR

Sixième évêque du Mans, cinquième siècle.

 

SAINT NIVARD

Evêque de Reims, + vers 673

Partager cet article
Repost0
31 août 2021 2 31 /08 /août /2021 09:10
SAINTE ISABELLE DE FRANCE
SAINTE ISABELLE DE FRANCE

SAINTE ISABELLE DE FRANCE

SAINTE ISABELLE de FRANCE

 

Isabelle était la fille de Louis VIII et de Blanche de Castille, et la sœur de Saint Louis. Elle est née en 1225. Son père est mort alors qu’elle n’avait que deux ans.

 

Elle fut élevée dans la religion et connaissait très bien le latin au point de pouvoir corriger les fautes de ses chapelains dans cette langue. A partir de l’âge de treize ans, elle consacra sa vie à la prière, à la lecture et au travail. Elle décida de rester vierge et s’éloignait des amusements de la cour. Sa mère lui proposa d’épouser Conrad, fils aîné de l’empereur. Même son frère Louis et le pape la poussèrent à cette union dans le bien, pensaient-ils, de l’Eglise et de l’état. Elle leur dit à tous qu’elle voulait s’engager en religion et garder sa virginité pour le Seigneur. Louis son frère, et le pape ne purent qu’approuver cette décision.

 

Austère dans la prise de nourriture et des plaisirs, elle se mit à filer.  Elle commença par un bonnet. Son frère Louis le lui demanda en lui disant qu’il le porterait toujours ; mais Isabelle lui répondit que ce premier ouvrage de ses mains serait pour Notre-Seigneur. Un deuxième bonnet fut fait par Isabelle pour son frère, qui finit sur la tête d’un pauvre.

 

Isabelle fit bâtir un monastère près de Paris, qui aujourd’hui est connu sous le nom d’Abbaye de Longchamp et qui portait, selon son vœu, le nom d’Humilité de Notre-Dame. Elle le fonda en 1252 pour les religieuses de Sainte Claire et obtint une dispense du pape Urbain IV pour qu’elles possèdent des biens propres. Après la mort de Blanche de Castille, Isabelle se retira dans ce couvent.

 

Pendant les dix dernières années de sa vie, elle fut continuellement malade et Louis son frère, qui l’aimait tendrement, lui faisait de fréquentes visites. Elle fit plusieurs miracles pendant sa vie et après sa mort, qui arriva en 1270, à 42 ans. Ses reliques sont conservées à Longchamp. Elle fut béatifiée par Léon X, et Urbain VIII permit de dire un office en son honneur le jour de sa fête,  le 31 août.

 

 

ABBAYE ROYALE DE LONGCHAMP. DETRUITE SOUS LA REVOLUTION

ABBAYE ROYALE DE LONGCHAMP. DETRUITE SOUS LA REVOLUTION

SAINT RAIMOND NONNAT

Religieux de La Merci + en 1240 (Archives)

 

SAINTE CUTHBURGE

Reine, vierge et abbesse en Angleterre, + début huitième siècle (Archives)

Partager cet article
Repost0
30 août 2021 1 30 /08 /août /2021 09:10
SAINT PAMMACHIUS

SAINT PAMMACHIUS

30 août 2021

SAINT PAMMACHIUS

 

Pammachius était sénateur romain. Saint Jérôme, pendant sa jeunesse, avait été son compagnon d’étude. Ce dernier l’appelait la gloire de l’illustre famille des Camilles.

 

Après avoir étudié la littérature, Ecriture Sainte et diverses sciences, il fut reçu au sénat et en devint un représentant exemplaire par son mérite et sa vertu. Il reçut la dignité proconsulaire et épousa Pauline, le cadette des filles de Sainte Paule. Il fut le premier à découvrir les erreurs de Jovinien et les dénonça au pape Sirice qui condamna cet hérésiarque en 390.

 

Pammachius et Jérôme se consultaient souvent.  Saint Jérôme s’inspira souvent des écrits de son ami.

 

Pauline mourut au bout de trois ans de mariage. Ayant offert le Saint Sacrifice en son honneur, il donna, selon ce qui se pratiquait à cette époque à Rome, un banquet à tous les pauvres de la ville. C’est ce que nous apprenons de la lettre de Saint Paulin et qui se termine ainsi :

 

Votre épouse, qui est présentement dans le ciel, intercède puissamment pour vous auprès de Jésus-Christ ; elle vous obtient des grâces proportionnées aux trésors que vous avez envoyés de dessus la terre, non en honorant sa mémoire par des larmes stériles, mais en la rendant participante de dons vivants que vous avez faits pour le repos de son âme ; elle est honorée par le mérite de vos vertus ; elle est nourrie par le pain que vous avez distribué aux pauvres.

 

On lit dans Saint Jérôme que Pammachius arrosa les cendres de son épouse du baume de l’aumône et de la miséricorde, qui obtient le pardon des péchés ; que depuis les aveugles, les boiteux et les pauvres furent ses cohéritiers et les héritiers de Pauline ; et qu’on ne le voyait jamais sortir en public, sans être suivi d’une troupe de malheureux.

 

Pammachius fit bâtir un hôpital pour les étrangers qui débarquaient au Port-Romain. Il servait les malades et les pauvres de ses propres mains.

 

Il écrivit aux vassaux qu’il avait en Numidie, afin de les convaincre de renoncer au schisme des Donatistes et les fit entrer dans le sein de l’Eglise Catholique. En 401, son zèle pour la foi lui mérita une lettre de félicitation de la part de Saint Augustin. Certains disent qu’il reçut les Saint Ordres, mais rien n’est prouvé. Il se retira du monde en 370, lorsque Saint Jérôme lui-même s’en alla dans le désert. Il mourut en 410, peu avant la prise de Rome.

SAINT PAMMACHIUS

SAINT PAMMACHIUS

SAINT JEROME PAR LE CARAVAGGIO

SAINT JEROME PAR LE CARAVAGGIO

SAINTE ROSE DE LIMA

(Archives)

 

SAINT FELIX et ADAUCTE

Martyrs à Rome (Archives)

 

SAINT AILE ou AGILE

Premier abbé de Rebais, + vers 650

 

SAINT FIACRE

Anachorète, + vers 670

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !