Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 14:35

DES PINGOUINS A PARIS

 

Après un repas bien lesté pris dans le restau devenu le point de RV incontournable des RIB parisiennes, une petite promenade digestive dans le bon air pur de Paris ne sera pas du luxe.

Faut dire qu’en règle générale les pingouins ne recherchent pas spécialement le menu « léger-diététique-recommandé-pour-la-santé-cinq-fruits-par-jour ».

 

C’est plutôt le style grosse charcutaille-aligot-patates-sautées, île flottante et colonel.

Le tout servi en portions plus que généreuses.

 

Et il est déjà 16h !!

 

Le groupe se disperse un peu. Morti, mal remis de ses émotions de la veille (ce qui ne l’a pas empêché de bâfrer !) déclare d’un air mourant qu’il a absolument besoin d’une petite sieste . Mimi, trop bonne, décide de l’accompagner. Ca vaut mieux, d’ailleurs, parce qu’il serait incapable de retrouver tout seul le chemin de son logis.

 

D’autres doivent nous quitter, ainsi nous nous retrouvons à quatre : Madame Zouave, Cath…o, Julien et votre servante.

 

Pleins d’enthousiasme et d’allant, nous envisageons de pousser jusqu’à Notre-Dame l’incontournable avant de regagner le lieu du RV vespéral, situé à la Gare de Lyon, pour les prochaines agapes (voyez, Pierre, il n’y a pas que vous qui pensez à manger !).

 

Mais Madame Zouave doit d’abord se débarrasser de sa ravissante et encombrante valise mauve pâle. Nous décidons de rejoindre son hôtel pedibus cum jambis, nous avions parlé d’une promenade digestive, n’est-ce pas ?

 

Prévoyante, elle a emporté son plan de Paris. Nous voilà rassurés.

Bien : nous mettons quand même un quart d’heure avant de trouver dans quel sens il faut partir en sortant du restaurant….

 

La petite troupe finit par s’ébranler. A chaque carrefour, nous nous arrêtons pour vérifier notre trajet sur le plan. Madame Zouave se débrouille toute seule, d’ailleurs, parce que j’ai la flemme de sortir mes lunettes !

 

Tout ça fait baisser la moyenne.

 

Bon, voilà quand même l’hôtel de notre amie, qui pose sa valise mauve et redescend vingt minutes après.

Il est déjà pas mal tard.

 

Mmmm…alors aller jusqu’à Notre-Dame à cette allure d’escargot rhumatisant (vous préférez peut-être la limace asthmatique d’un précédent article ??), c’est peut-être un peu prétentieux si on veut être à l’heure pour l’apéro.

 

Il faut se faire une raison : l’apéro passe avant tout. Quelle honte !

 

Nous décidons donc d’un commun accord – communi consilio – de renoncer à Notre- Dame et de filer (si je puis employer ce terme) directement à la Gare de Lyon.

 

Nous choisissons le métro.

Halte à chaque intersection de couloirs pour vérifier notre direction. Non, nous ne nous sommes pas trompés !

Nous  avons  quand même encore perdu un certain temps à nous battre avec la machine automatique-toc à distribuer des tickets, la madame au guichet nous ayant sèchement déclaré qu’elle n’était pas là pour faire de la vente. Ah bon ? Pour quoi faire alors ? Tricoter ou compter les mouches ??? Pffffffffffff !

Bref, nous réussissons à faire cracher à la machine un carnet de tickets pour Julien et nous voilà embarqués dans ce lieu de délices qu’est le métro parisien, bondé un samedi après-midi.

 

Gare de Lyon ! Ca y est, nous y sommes.

 

Vu l’heure, nous ne regrettons pas d’avoir renoncé à Notre-Dame.

Nous voilà arrivés, disais-je ………mais ???

 

Par où sort-on ?????????

 

Nous sommes plantés au milieu d’un vrai départ de labyrinthe : sortie rue Chose, sortie rue Truc, sortie rue Machin, sortie TGV etc etc…

Evidemment, si nous étions arrivés à la gare de Trou-sur-Mer, nous n’aurions pas eu ce genre de problème.

???  Alors, kèskonfè  

 

Me rappelle plus, d’ailleurs, mais lassés de tourner en rond  le cou dévissé à lire des panneaux qui ne nous permettent guère de nous décider, nous fonçons au pif et sortons n’importe où.

Heureusement, dès que nous sommes dehors, nous reconnaissons tout de même la gare et pouvons nous diriger vers le bistrot (ben oui, qu’est-ce que vous attendiez au juste ??) où nous nous affalons, épuisés, sales de tous les microbes inhalés dans le métro, mais heureux d’être arrivés à bon port, à peine un quart d’heure en avance, finalement.

 

Sages et raisonnables, nous nous désaltérons à l’eau gazeuse en attendant le reste des troupes.

 

Restons optimistes : Rib après Rib, nous allons finir par nous débrouiller aussi bien qu’Archange qui doit bien se tordre devant cette bande d’empotés 

 

LR

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L

J'ai oublié de vous remercier, Mary-Kate, pour vos délicieux chocolats !


LR
Répondre
M

 


A y'est . Je vous ai répondu sur FB, chère Cath...o


 


Madame Zouave
Répondre
M

Non Pierre, le voyage n'était pas fatiguant, car Marie-Kate me sachant gourmande avait glissé dans ma poche une jolie boîte contenant des délicieux bonbons pour
accompagner notre voyage .





 


Merci de cette délicate attention !


 


Mimi
Répondre
L

Beurk !


LR
Répondre
C

Bien grillés, j'espère, les cafards ? .... Miam ....
Répondre
L

M'enfin ! A chaque Rib, il y a les mêmes, ou peu s'en faut !


Alors, quoi ??


Elles sont toutes exceptionnelles, ce qui veut dire qu'aucune ne l'est mais qu'elles sont toutes un réel succès !


Le secret ?


La joie de se retrouver, tout simplement.


Je vous laisse, les enfants, je vais lire au lit avant de rêver de cafards monstrueux.


 


LR
Répondre
C

Ce n'est pas moi qui dirais le contraire ...


 


Ravie de vous avoir rencontrée Madame Zouave ! Bouzez pas, ze vais vous faire un petit coucou sur FB ...
Répondre
M

 


Contente de vous savoir de retour à Marseille, chers Mimi et Morti . Et je confirme, RIB exceptionnelle ......... par  la qualité de ses participants


 


Madame Zouave (qui n'a pas les chevilles enflées)
Répondre
L

C'est malin !


Je viens de lire cela avant d'aller dormir !!


Sûr que ma nuit sera peuplée de cauchemars cafardeux !


LR
Répondre
E

 @ Dame LR qui n'aimez pas "mes" sangsues au robinet, j'aurai l'occasion de vous parler de "mes" cafards
grouillant dans le bac à douche dans un hôtel de Thaïlande à la frontière du Laos en 1972, quand ça virait mal pendant la guerre du Vietnam ... peux vous dire que c'était du sport !


 


Pierre.
Répondre
L

Tiens ?? Pourquoi donc ?


On la ferait bien sans lui...


 


LR
Répondre
E

 Bonnne arrivée à vous à Marseille, chers Mirabelle et Mortimer ! Pas trop crevant le voyage ?


 


Merci à vous pour cette superbe RIB, car sans vous on ne la ferait pas !


 


Pierre.
Répondre
E

 Dame Sic Transit, de la Chateldon Source Sergentale ? A la salle des profs !


 


Ne vous ai rencontrée que trop peu de temps !


 


Pierre.
Répondre
L

Toutes les Rib sont exceptionnelles avec vous ! Ce qui veut dire qu'aucune ne l'est, finalement...


LR
Répondre
M

Nous sommes bien arrivés à Marseille !


Demain, les photos de cette exceptionnelle RIB !


 


Bien à vous.


 


Mortimer


 
Répondre
S

La Chateldon, j'en bois en salle des profs! 


Et je l'aime depuis toujours, car dans un très joli petit livre datant de l'enfance de ma mère, c'était le nom des personnages, Agénor et Cydalise de Chateldon...


 


Heureuse d'avoir pu passer brièvement samedi!
Répondre
E

 Chère Dame LR, j'ai une bonne réserve de celle que je préfère des eaux gazeuses de la Chateldon 1650 ...


 


On raconte que Chateldon, sous Louis XIV, était transportée en bonbonnes jusqu'à la table du Roi à Versailles. Fagon, médecin de la cour, l'aurait recommandée au Roi pour ses vertus médicinales.
Sous Louis XV, le docteur Desbrest, conseiller du Roi, en fit l'éloge :


 


" ... les eaux de Chateldon vous soulageront souvent, vous guériront quelquefois, et vous consoleront toujours " 


 


Il faut être restaurateur (sponsorisé par le Parti Communiste Chinois ) pour en trouver, et si vous avez du bol 
dans une grande surface au moment des fêtes .


 


Pierre (le pingouin le plus snob de la Banquise ... dans son rôle de composition ).
Répondre
L

Seigneur ! Des sangsues, quelle horreur !! 


Alors maintenant, faites comme moi, cher Pierre !


Prenez chaque soir près de votre lit une bonne bouteille d'eau gazeuse.


Ainsi, si je sers un papeton trop salé.........


LR
Répondre
E

 De l'eau gazeuse, j'aurai bien du en prendre à l'hôtel pour la nuit ... je ne bois jamais de l'eau du robinet
... vous savez, quand on a longtemps vécu en Afrique noire, on est traumatisé ... et quant à Hanoï, c'était pire ...


 


En 1976, dans mon appartement hanoïen, l'eau foide du robinet crachait des sortes de mini sangsues, c'était répugnant et je ne me lavais les dents qu'à l'eau très chaude . Prenais des douches brûlantes.


 


Sinon, pour boire, on n'avait que de l'eau soviétique légèrement gazeuse, la Narzan qui venait de Crimée en bouteilles de verre (un goût un peu ferrugineux ! Je rinçais le tout avec un petit
verre de Chivas ... Quelques fois un grand verre  ...


 


Pierre.
Répondre
E

Mais je suis tout mignon...
Répondre
L

Ma pauvre Cath...o !!!


 


LR


 
Répondre
C

Je confirme, une personne de plus et j'avais Archange sur les genoux !!!! Beuuuuuuuuuh ....
Répondre
L

Mais si ! Eau gazeuse pour les quatre aventuriers des transports en commun, je vous assure !!


 Personnellement, je n'ai même pas pris autre chose quand vous êtes arrivé, cher ami.


J'étais écrabouillée entre Cath...o et la vitre/paroi, afin de vous ménager une petite place. Souvenez-vous que la banquette avait atteint sa limite d'accueil !!


 


LR
Répondre
E

 Faisait trop froid et suis reparti gare Montparnasse en taxi, roupiler pour une grande sieste à l'hôtel,
désolé de vous avoir lâché, mais le métro et ses escaliers, quand on est tombé une quinzaine de fois depuis Pâques, mobilisé les pompiers, c'est pas mon truc ...


 


Retour d'urgence encore en taxi à la gare de Lyon pour le soir ...


 


Sur votre eau gazeuse de l'apéro, je mettrai quelques réserves, si vous voulez bien m'en excuser !


 


Toujours aussi sympa la compagnie de la RIB et pour le repas, ai cherché le plus diététique me semblait être le Haddock ... (comme le capitaine du même nom, encore que chez nous, le
capitaine est un poisson, sorte de brochet local).


 


 Le haddock était terriblement salé et j'ai crevé de soif toute la nuit  !


 


Pierre.
Répondre
E

 Mon Dieu, chère Dame LR, vous aussi passez gratis dans les transports en commun !!! Quelle réputation ...
après Chartres-Paris sans payer de votre serviteur le matin, on ne racontera pas cela au moment des Pèlerinages de Pentecôte ! .


 


Et si-si, je confirme, on peut manger léger au P. d. C. sans se retrouver plombé ! Avais pris un pavé bleu de Salers avec une salade d'endives ... un colonel pour faire passer et léger comme
une plume  ... Même que mes voisines ont terminé mon grand bol de salade d'endives  ...


 


Pierre.
Répondre
L

Oui ! C'est la spécialité de Madame Zouave. Quand elle est lancée dans un discours palpitant, elle s'arrête.


Avec Julien, elle formait un îlot que les voyageurs contournaient avec philosophie.


Je suis passée gratos au tourniquet, je n'ai pas compris pourquoi, d'ailleurs, il s'est ouvert tout seul, genre "sésame ouvre-toi" sans que je mette le ticket.


Madame Zouave, pendant ce temps, bloquant le flot, fouillait désespérément dans son sac à main à la recherche de son ticket...


C'est ainsi que les minutes s'égrènent...


A propos de la cuisse de canard, ma chère Cath...o, vous omettez de parler de l'énorme tas de "truffade" qui est venu la recouvrir quelque temps après !!


 


LR
Répondre
C

N'empêche, madame Zouave et Julien papotant tranquillement, à l'arrêt au milieu d'une foule compacte et mouvante, ou prenant tout leur temps pour choisir le bon tourniquet (on sait pas, hein, des
fois qu'il y en ait un qui soit équipé d'un système anti pingouin ) .... ben ça valait le coup d'être vu !!!
 
Répondre
C

Tsss tsss tsss .... J'ai une photo de la dite salade !!!! A côté, ma cuisse de canard faisait figure de goûter de Bébé Adso !!!


 
Répondre
L

Ben pas moi !


Tout le monde s'est fichu de moi quand j'ai commandé ma salade Saturnin (j'avoue pour ceux qui n'étaient pas là qu'il y avait tout de même trois tranches de foie gras là-dedans !)...eh bien
j'étais légère comme un oiseau !


 


LR
Répondre
B

Excellent !!! Faut dire qu'on était bien plombé après le repas de Samedi 15h00 !
Répondre
L

Pas de suite ! La suite, c'est le chef !!


LR
Répondre
S

Excellent, Dame LR, à quand la suite ?


Seb.
Répondre
L

Ben zut ! Je vois qu'à plusieurs endroits la ponctuation est décalée...bon sang, on dirait que j'ai écrit à l'envers.


C'est peut-être parce que j'ai fait un "copier/coller".....


Je n'arrive pas à le corriger, je laisse faire le chef !


LR
Répondre
L

Je ne sais pas pourquoi : impossible de taper le point d'exclamation à la fin de mon texte...Désolée.


LR
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !