Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2019 7 24 /03 /mars /2019 06:10
Bon et Saint Dimanche à  tous !

 

 

 

 

Il y a quelques jours, le printemps est arrivé smiley. Et le lendemain 21 mars, on célébrait le 334e anniversaire de la naissance de Jean Sébastien Bach à Eisenach. Je ne pouvais mettre de côté cet évènement wink.

 

En tant que Cantor de l’église de Saint Thomas à Leipzig, Jean Sébastien Bach a composé d’innombrables cantates pour tous les dimanches de l’année liturgique …. sauf pour les dimanches de Carême (à une exception près). En effet chez les luthériens, on ne chante pas pendant le Carême !

 

Donc à défaut d’une cantate pour temps de Carême, je me suis tournée vers ce qu’on appelle les motets allemands de Bach. Le motet allemand, contrairement au motet français ou italien, se chante a capella, c'est-à-dire sans accompagnement instrumental.

 

Le motet BWV 225 Singet dem Herrn ein neues Lied (Chantez au Seigneur un chant nouveau) est l’un de ceux-ci. Malheureusement (ou pas), je n’ai trouvé aucune vidéo où il est chanté a capella, mais uniquement des vidéos avec accompagnement. Dommage ! Mais ce type d’interprétation était possible. Dans ce cas l’orchestre  joue colla parte, c’est-à-dire de manière identique à la voix.

 

Pour la petite histoire, ce motet fit l’admiration de Mozart lorsqu’il l’entendit jouer à Leipzig en 1789.

 

 

 

Motet pour 2 chœurs à 4 voix (soprano, alto, ténor et basse)

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Mortimer 24/03/2019 13:39

Ah Le Maître !!!!!!!!!!

Sublime ...


Mortimer

Ewondo 24/03/2019 09:42

Une andouille pour l’évêque
https://pearl.famillechretienne.fr/Une-andouille-pour-l-eveque

Bien, comme cela on sait comment plaire aux Épiscopes ...

Pierre (très andouille ;-)

Ewondo 24/03/2019 09:31

Bonne fête à tous les Gabriel !

Tous mes amis Gabriel étaient super sympas ... mais j'ai hélas perdu bien des contacts. Ainsi va la vie.

Pierre.

Adeodat 24/03/2019 09:01

Bonjour à toute la Banquise.
Je suis de retour de Bretagne ! Ce n'est pas un scoop, mais il faut quand même y aller et revenir ! C'est moins loin que les pays nordiques bien sûr ! Excellent séjour avec un temps superbe.

Bon et saint dimanche

Adeodat

Mirabelle 24/03/2019 08:26

Magnifique ! Merci chère amie .


Bon et saint Dimanche ensoleillé à tous .


Mimi

Ewondo 24/03/2019 06:52

Mot Spirituel de l'abbé Forestier :

Dimanche 24 mars : 3° dimanche de Carême

.L’évangile de ce jour comporte deux histoires : D’abord la libération du démon muet, qui provoque le scepticisme des ennemis de Jésus. Et si tous ces prodiges venaient du mauvais ? Jésus regarde ses opposants, voit leur cœur fermé, et les prévient du danger qui les guette : Vous prétendez chercher Dieu, en cela vous avez chassé de votre âme le démon de l’impiété, mais par votre endurcissement, vous risquez une troupe de sept démons bien pire ! L’autre histoire, plus brève, est la louange de cette femme : Quelle chance d’être la mère d’un tel homme ! Jésus, là encore, voit le fond du cœur et répond : La vraie grandeur de l’homme, sa vraie fierté, est d’être disponible à la parole de Dieu…

Ces deux histoires nous montrent que le Seigneur veut surtout voir en nous de la bonne volonté pour son royaume… bon message pour le carême, pas vrai ? Et plutôt qu’un long discours à ce sujet, je vous offre une parabole écrite par le Père Bro : « Le jour où le roi René conduisit à Saint-Amadour la belle Aude de Toulouse qu'il venait d'épouser dans Arles, les consuls voulurent lui offrir la régalade d'un pendu. Mais quand la reine vit le condamné les mains liées derrière le dos, la tête engagée dans la corde, elle poussa un cri et cacha sa tête dans ses mains. Prends pitié, Seigneur... Messieurs les consuls, dit le roi René à haute voix, Madame la Reine vous demande en souhait de bienvenue de lui accorder la grâce de cet homme. Les consuls répondirent : Cet homme a fabriqué de la fausse monnaie, la loi veut qu'il soit pendu. Un conseiller du roi intervint et dit que suivant la coutume de Saint-Amadour, un condamné pouvait racheter sa vie pour la somme de 1000 ducats. Il est vrai, répondirent les consuls, mais où voulez-vous que ce gueux les prenne, ces 1000 ducats ?

Le roi fouilla dans son escarcelle, il en sortit 800 ducats. La reine chercha dans son aumônière, elle était pauvre : elle n'y trouva que 50 ducats. N'est-ce pas assez, Messieurs, supplia-t-elle, pour sauver la vie de cet homme que 850 ducats ? La loi exige 1000 ducats, répondirent les consuls. Tous les seigneurs de la suite vidèrent leurs poches dans les mains des magistrats. 997 ducats ! annoncèrent les consuls. Il manque encore 3 ducats. Pour 3 ducats cet homme sera-t-il pendu ? s'écria la reine. Cet homme sera pendu, répondirent les consuls, et ils firent signe au bourreau. Arrêtez ! s'écria la reine. Qu'on fouille ce malheureux. Il a peut-être sur lui trois ducats. Le bourreau fouilla la culotte du pendu, il en retira trois ducats. Les consuls saluèrent la reine : Madame, cet homme est libre. Chrétiens, l'homme qu'en ce conte vous avez vu en péril d'être pendu, c'est vous, c'est moi, c'est l'humanité. Au jour du jugement rien ne nous sauvera, ni les 800 ducats de la miséricorde de Dieu, ni l'intercession de la Vierge, ni les mérites des saints, si nous n'avons sur nous trois ducats de bonne volonté. » Bernard Bro

Pratique : Reprenons nos résolutions de carême… avec courage !

Ewondo 24/03/2019 06:37

Bon et saint dimanche à toute la Banquise et grand merci à Madame Zouave pour cette magnifique page de JS Bach et d'honnorer sa mémoire.

Pierre.

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !