Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2021 2 20 /07 /juillet /2021 09:10
20 juillet 2021

LE SAINT PROPHETE ELIE

 

 

Elie était de la noble race d’Aaron. Il est né en Arabie. Lorsque sa mère le portait en son sein, son père crut voir une grande troupe d’hommes vêtus de blanc, qui l’enveloppaient de bandelettes flamboyantes, dont les flammes entraient dans sa bouche. Le père raconta ce songe à des prêtres, qui lui prédirent que cet enfant serait la lumière d’Israël. C’est pourquoi il fut appelé Thesbite, parce qu’il devait être un guide pour le peuple d’Israël et défendre sa loi.

 

En ce temps-là Achab et sa femme Jézabel faisaient la guerre aux serviteurs de Dieu. Le peuple inconstant et volage se laissa gagner par les adorateurs des idoles, les imitant dans leur luxure. Elie alla trouver Achab et lui annonça que, pour le punir de tous les maux dont il était l’auteur, le ciel ne répandrait plus ni pluie ni rosée sur les champs d’Israël.

 

Dieu enregistra la parole du prophète, et une grande sécheresse survint avec la famine qui s’ensuivit. Sur l'ordre du Seigneur, Elie se retira au torrent de Carith, près du Jourdain, où les corbeaux le nourrissaient chaque jour. Quand le torrent fut à sec, il alla vivre chez une veuve de Sarepta, dont Dieu multiplia les provisions de farine et d’huile, et dont Elie ressuscita l’enfant.

 

Au bout de trois ans la colère de Dieu cessa.

 

- Va, dit le Seigneur à son prophète, montre-toi à Achab, afin que j’envoie de la pluie sur la terre.

 

La famine sévissait alors en Samarie où régnait Achab.

 

- Elie dit au roi : Rassemble tous les prophètes de Baal, que Jézabel nourrit de sa table, et mène-les avec le peuple d’Israël sur la montagne du Carmel.

 

Là, Elie parla au peuple, et lui proposa de choisir entre Dieu et Baal.

 

- Qu’on élève des autels, qu’on fasse un sacrifice : celui sur lequel tombera le feu du ciel sera le sacrifice du vrai Dieu.

 

Les prophètes de Baal y consentirent. Et de la pointe du jour au coucher du soleil, ils invoquaient Baal d’envoyer le feu ; mais Baal était sourd.

 

- Criez plus fort, leur dit Elie, votre dieu est sans doute en voyage, ou peut-être qu’il dort  : réveillez-le.

 

Alors ils poussèrent de grands cris et s’incisèrent le corps de sorte qu’ils étaient couverts de sang ; mais Baal resta muet.

Vers le soir, Elie éleva un autel avec douze pierres en souvenir des douze tribus d’Israël et l’entoura d’un fossé, il plaça dessus du bois et le bœuf du sacrifice; il fit arroser le tout de douze mesures d’eau jusqu’à remplir le fossé ; puis il invoqua le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob ; à sa voix, le feu descendit du ciel dévora le bœuf, le bois, les pierres de l’autel et jusqu’à l’eau qui remplissait le fossé.

 

- Le Seigneur est le vrai Dieu, s’écria le peuple.

 

Alors les faux prophètes furent tués et jetés dans le torrent du Cisson.

 

Cependant, Elie regardait le lac de Tibériade, que l’on appelle la Mer de Galilée. Une nuée s’éleva, qui prit la forme d’un homme. Le ciel s’obscurcit, le vent devint violent, et une grande pluie rafraîchit la terre altérée.

 

La reine Jézabel voulut venger les faux prophètes, mais le Seigneur ordonna à Elie de se réfugier sur la montagne d’Horeb où un ange le nourrit pendant quarante jours et quarante nuits. Il sacra ensuite, par ordre de Dieu, Hazaël roi de Syrie, Jéhu roi d’Israël et Elisée qui devait lui succéder dans le ministère prophétique.

 

Jézabel fit tuer Naboth pour donner sa vigne au roi Achab et le prophète les avertit tout de suite de la vengeance de Dieu :

 

- Les chiens, dit-il, mangeront Jézabel dans le champ de Naboth1.

 

Et la reine fut dévorée par ses chiens.

 

Ochozias, fils d’Achab, suivit les traces de son père ; mais il tomba malade. Alors il alla voir Béelzébub, dieu d’Accaron. Elie s’interposa en lui disant : le Seigneur a dit qu’il n’y a pas d’autre Dieu en Israël que lui, et qu’en punition tu ne pourras plus te lever de ton lit et que tu mourras.

 

Le roi envoya cinquante soldats chercher Elie. Quand ils arrivèrent, ils lui demandèrent : es-tu l’homme de Dieu ?

 

- Oui, répondit-il. Si je suis l’homme de Dieu, que le feu vous dévore.

 

Et le feu descendit du ciel et dévora les cinquante soldats et leur chef. Ochozias renvoya un autre contingent qui subit le même sort. Au troisième, leur chef se mit à genoux et pria Elie de venir. Il alla voir le roi et lui rappela la prédiction. Ochozias mourut peu après.

 

/…/

 

Le Saint Prophète Elie est honoré par l’Ordre des Carmes, qui le regarde comme son chef et son père. Ces moines vécurent selon Elie jusqu’au début du treizième siècle, où le Bienheureux Albert, patriarche de Jérusalem, leur donna une nouvelle Règle.

 

1.- Extrait l’Athalie de Racine, vers magnifiques :

 

Ma mère Jézabel devant moi s'est montrée,
Comme au jour de sa mort pompeusement parée.
Ses malheurs n'avaient point abattu sa fierté ;
Même elle avait encore cet éclat emprunté
Dont elle eut soin de peindre et d'orner son visage,
Pour réparer des ans l'irréparable outrage.
Tremble, m'a-t-elle dit, fille digne de moi ;
Le cruel Dieu des Juifs l'emporte aussi sur toi.
Je te plains de tomber dans ses mains redoutables,
« Ma fille ». En achevant ces mots épouvantables,
Son ombre vers mon lit a paru se baisser ;
Et moi je lui tendais les mains pour l'embrasser,
Mais je n'ai plus trouvé qu'un horrible mélange
D'os et de chairs meurtris et traînés dans la fange,
Des lambeaux pleins de sang et des membres affreux
Que des chiens dévorants se disputaient entre eux.

 

20 juillet 2021
DEFENESTRATION DE JEZABEL

DEFENESTRATION DE JEZABEL

SAINTE MARGUERITE

Vierge et martyre en l’an 253

(v. 2020)

 

SAINT JEROME EMILIANI

Confesseur, fondateur de la congrégation des Somaques, 1481-1537

 

SAINT SABIN de DAMAS

 

SAINT PAUL de CORDOUE

Diacre et Martyr des mahométans

 

SAINTE WILGEFORTE

Vierge et martyre au Portugal

 

SAINT VILMER

Abbé au pays de Boulogne

 

SAINTE SEVERE de TREVES

Partager cet article
Repost0

commentaires

LR 20/07/2021 19:35

Oui, bien sûr, moi aussi !!
Et Andromaque : "Où fuyez-vous, Madame ? N'est-ce point à vos yeux un spectacle assez doux que la veuve d'Hector pleurante à vos genoux ?"
J'étais en 3è.
Les participes présents s'accordaient, à l'époque...Enfin, je veux dire, à l'époque de Racine, of course...
LR

Adeodat 20/07/2021 17:57

Cette tirade d'Athalie je l'avais apprise par coeur comme celle du CId de Corneille

A moi, Comte, deux mots.

...

Adeodat

LR 20/07/2021 17:33

Je suis une fan de Racine. Ma pièce préférée : Phèdre. Des mots magiques.
"Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue"...
Maintenant, on n'enseigne plus ces pièces aux élèves, c'est trop compliqué pour eux, les pauvres chéris !!
LR

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !